Accueil » Social » TRAIN URBAIN – Des travaux en attente de finition
Social

TRAIN URBAIN – Des travaux en attente de finition

La plupart des gares du train urbain sont déjà prêtes depuis longtemps.

Le train urbain attend encore de siffler. Les usagers devraient s’armer de nouveau de patience pour pouvoir l’exploiter puisque des travaux sont encore en attente.

Une longue attente. Des travaux restent encore à finir pour faire rouler le train urbain. Des travaux sur les gares comme le cas de la gare d’Ambohimanambola et aussi de celle de Soarano. Des détails techniques sont encore en attente d’opérationnalisation. « Nous travaillons désormais sur différents détails dans les grandes gares. C’est tout ce qu’on pourrait dire », rapporte un des responsables des travaux. Les gros œuvres sont presque finis, mais il ne reste plus qu’à peaufiner des détails sur ces grands travaux. Les usagers s’impatientent, notamment sur les réseaux sociaux, en réclamant l’entrée en fonction du train urbain afin de pouvoir en profiter. Concernant le mode de fonctionnement de ce train urbain, il devrait rouler avec du carburant en premier lieu. « La quantité de carburant nécessaire suscite toujours des questionnements. On est déjà en difficulté dans l’approvisionnement en carburant pour l’électrification de la ville », rajoute ce responsable. Il existe déjà un projet d’approvisionnement en électricité des stations à travers le réseau de la JIRAMA et à partir des centrales solaires. Pour le moment, le train urbain est en attente d’approvisionnement en carburant. Néanmoins, dans un avenir proche, il devrait fonctionner à partir d’énergies renouvelables et toutes les études techniques à ce sujet sont terminées, selon une dernière nouvelle du ministère de l’Énergie et des hydrocarbures.

Des espoirs

Le retard de l’inauguration du train urbain est dû à un problème de planning. « Nous n’avons rien à dire à part que l’inauguration de ce train urbain attend la décision des hauts responsables et dépendra de leur programme», explique le directeur de Cabinet du Transport auprès du ministère des Transports et de la Météorologie, la semaine dernière. On avait essayé de recueillir des nouvelles, hier, mais sans réponses. La période d’essai n’est pas encore connue de même pour le tarif d’exploitation. Une lueur d’espoir pour les impatients. Des locomotives sont opérationnelles. On pourrait les apercevoir auprès de la station à Soarano, flambant neuves et très colorées avec un intérieur très confortable pour relier les 12 kilomètres. Les rails sont aussi exploitables sur cette distance. Les stations à Anosibe et Mandroseza sont aussi prêtes. La ligne fera trois voyages par jour et pourra transporter jusqu’à 250 passagers par voyages. Une ligne qui reliera plusieurs fokontany allant d’Ambohimanam-bola, en passant par Mandroseza et Ankadim-bahoaka avant d’arriver à Soarano. Ce nouveau mode de transport résoudra le problème des embouteillages.

2 commentaires

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

  • comme souvent, le pays sait bien faire des trous mais pour les reboucher et faire des finitions c’est un autre sujet !!!
    la culture de l’excellence n’est pas encore de mise !

  • De qui se moque t’on ?
    3 voyages de 12km avec 250 passager par jour…Ridicule, rien à voir avec un Train Urbain, un Tramway, comme à L’Ile Maurice !

    L’électricté solaire ?…Pfuu du werawera.