BASKETBALL - Jean Felix de Lucadro en formation au Mali


Dans le cadre de son programme de développement du basketball sur le continent, l’Association des fédérations africaines de basket- ball (Fiba) Afrique organise des camps de basketball d'élite dans le but d'améliorer le niveau général des jeunes joueurs de la discipline issus de différents pays africains. Madagascar qui navigue sur le succès dans ce sport, se retrouvera dans les deux camps. Le premier, pour les garçons aura lieu à Bamako au Mali, du 20 au 22 septembre, et l’autre, destiné aux filles se tiendra à Kigali au Rwanda, du 26 au 28 septembre. Jean Felix Andrianante­naina, coach de Lucadro, avec deux jeunes joueurs, Clive Adriano Arimanana du MFB-BBCM de Menabe et Harinosy A’Ranty Rasetri­arivony du JCBA d’Anala­manga se sont envolés, hier après-midi, pour rejoindre la capitale malienne. Jean Felix Andrianante­naina n’est plus à présenter sur sa compétence en matière de coaching en basketball. Il l’a démontré, depuis plusieurs années, à travers le succès remporté par son club, dans différentes catégories d’âge. Au mois d’août, la catégorie U18 filles de Lucadro a obtenu le titre de champion de Madagascar. Cette formation au Mali ne peut que lui être bénéfique pour enrichir ses expériences.

Reconversion

« C’est ma première sortie à l’étranger et c’est aussi mon baptême de l’air. Je tiens à remercier la Fédération malgache de basketball de m’avoir choisi et de me faire confiance. Ce camp m’apportera de nouvelles expériences en matière de management et de gestion des jeunes dans le monde du basketball », confie Jean Felix Andrianan­tenaina. Dans la catégorie féminine, Christiane Jaofera Minaoharisoa coach du BCF d’Atsimo-Atsinanana, dirigera à Kigali, deux basketeuses, Theodora Voahangy Estelle Rakotomanana du club Ascut d’Atsinanana et Mbola Sahaza Rasolofonja­nahary, issue du club ASA d’Analamanga. Coach de la catégorie U12 de MB2All, elle est reconnaissante de cette nouvelle opportunité qui s’ouvre à elle. « Je pense déjà à ma reconversion quand j’arrêterai de jouer. Ce sera une belle expérience de plus et un enseignement dont il faut profiter au maximum. Depuis les années 2018-2019, je me suis impliquée dans le coaching et je suis très contente de pouvoir approfondir mes connaissances à Kigali », confie Christiane Jaofera Minaoharisoa. Dans chaque camp, quarante-cinq joueurs issus de quinze pays, et quinze entraîneurs hommes à Bamako et quinze autres coaches femmes à Kigali entreront en action. Outre la reconnaissance et l'épanouissement des talents des jeunes basketteurs africains, ces ateliers visent à faire de ces derniers, des acteurs-clés du changement, en utilisant le basketball comme canal principal. Des personnalités les plus renommées du basketball africain comme Astou N'Diaye, l’ambassadeur de la NBA Afrique, Cheick Sarr, l’instructeur de la Fiba, Olumide Oyedeji, la légende de la NBA, animeront les deux camps.
Plus récente Plus ancienne