Accueil » A la une » Société – Une levée de fonds pour améliorer la santé et l’éducation
A la une Social

Société – Une levée de fonds pour améliorer la santé et l’éducation

Thierry Tsitoara, l'actuel président du Rotary Club Antananarivo Ainga remet des tables-bancs à l'EPP d'Ampasanisadoda.

Le Rotary Club Antananarivo Ainga enchaîne ses actions sociales déjà réalisées dans les régions Analamanga, Vakinankaratra, Itasy, Vatovavy, Fitovinany, Atsinanana.

Des élèves sont exposés à de sérieux risques d’accidents scolaires, à cause de la dégradation des salles de classe. Plusieurs bâtiments risquent de s’effondrer, avec l’usure du temps. À l’instar d’un bâtiment de l’école primaire publique (EPP) d’Antanetikely, dans la commune rurale d’Arivonimamo II, district d’Arivonimamo, dans la région. Itasy. Fondée en 1983 grâce au partenariat entre la population et le Rotary Club Antananarivo Ainga, ses bâtiments sont, depuis, devenus un danger permanent pour la sécurité des enfants et des enseignants ils ne cessent de se délabrer. Mais les bâtiments ne constituent pas le seul risque d’accident dans cette école. Ses tables-bancs sont aussi en mauvais état et ne devraient plus être utilisés.

Mais, face à l’insuffisance criante des bancs scolaires, certains ont été juste rafistolés pour que les élèves ne s’assoient pas par terre. Pour la même raison, ils se mettent à trois sur des tables-bancs qui tiennent à peine debout.

Le Rotary Club Antananarivo Ainga projette de rénover les bâtiments de cette EPP d’Antanetikely, d’acquérir soixante-dix nouveaux tables-bancs à raison de deux élèves par banc, pour les protéger de ce risque. L’installation d’un bloc sanitaire, les dons de fournitures scolaires, la mise en place d’une cantine scolaire, la confection de trois tableaux noirs sont aussi en vue, dans cette école. Le tout, pour développer au maximum le potentiel de l’enfant. Dans cette optique, ce club de service va organiser une levée de fonds.

Le club a d’importants projets, pour le mandat 2022- 2023. Mise à part la réhabilitation de l’EPP d’Antanetikely à Arivonimamo, l’action « Ny Asako rahampitso », suspendue depuis 2020 à cause de la pandémie de coronavirus, devrait reprendre également au premier semestre de l’an 2023. Cette action a permis à plus de cinq mille élèves répartis dans quatre vingt dix-sept établissements scolaires, par édition, à mieux cerner l’univers des métiers, à avoir le maximum d’informations et ainsi, à pouvoir choisir leur futur métier afin d’orienter leurs études, dans cette direction.

Des professionnels invités par le Rotary Club Antananarivo Ainga viendront faire rayonner leur métier, leur parcours scolaire et professionnel, auprès des lycéens à travers une présentation d’une heure, durant laquelle ils exposent leurs secteurs d’activités, leurs métiers proprement dits et les qualités requises pour exercer ces métiers. Des lycéens d’Antananarivo, de Mahajanga et de Toamasina bénéficieront de ces éclairages professionnels, l’an prochain, grâce au partenariat de ce club avec le ministère de l’Éducation nationale. L’extension du projet est même en vue, dans le but d’atteindre le maximum de bénéficiaires.

Ce prochain mandat est, aussi, pour ce club, l’occasion d’améliorer la santé des mères et des enfants, la prévention et le traitement des maladies. Un dépistage du cancer du sein s’effectuera au mois d’octobre en partenariat avec la société Axelle. Deux cent cinquante femmes de cette société seront sensibilisées sur les risques liés au cancer du sein et les encourager à procéder aux consultations.

Quant à la campagne Tolo-tanana qui a eu lieu à Moramanga, au mois de novembre, elle s’enchaînera à Toliara, avec des consultations gratuites, et l’identification de deux cent cinquante personnes qui souffrent de lipome, d’hernie, de fente labiale, de fente palatine, de séquelles de brûlures. Elles bénéficieront d’actes chirurgicaux gratuits.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter