Accueil » Social » Cité universitaire – Cinq constructions illicites en cours surprises par la CROUA
Social

Cité universitaire – Cinq constructions illicites en cours surprises par la CROUA

Le  directeur  du  CROUA  annonce  le  renforcement des  contrôles  des  constructions  illicites.

La cité universitaire a été longtemps signalées comme un endroit où les constructions pullulent. Des infrastructures qualifiées d’illicites ont reçu des suspensions de travaux.

La chasse aux constructions illicites au sein de l’Université d’Antananarivo continue. Jusqu’à ce jour cinq constructions illicites en cours viennent d’être surprises par le Centre Régional des Ouvres Universitaires d’Antananarivo (CROUA). « Une descente a été effectuée puis nous avons remarqué que cinq constructions venaient d’être érigées au sein même de la cité universitaire », affirme Mamisoa Aina, Directeur du Centre Régional des Œuvres Universitaires Antananarivo. Selon ses dires, lesdits propriétaires des constructions ont été avisés par le centre après constatation de l’illicéité du chantier. « Des affiches ont été mises sur lesdites constructions. Ces affiches indiquent qu’il est formellement interdit d’effectuer des travaux de construction au sein de la cité universitaire. Une notification a été effectuée auprès des propriétaires», enchaîne le responsable. Aucune réaction de la part des concernés, le centre prévoit de porter l’affaire auprès d’instances supérieures, dont la justice et l’aménagement du territoire ainsi que la commune urbaine d’Antananarivo. « Les travaux se poursuivaient malgré les différentes procédures effectuées. Le centre a été contraint de procéder à une lettre de mise en demeure qui leur a été adressé en date de 25 août 2022. Ainsi, un délai de 48h a été donné aux personnes concernées afin qu’ils puissent libérer le lieu. Les matériaux ont été également saisis », livre le Directeur du centre.

Pour le cas des cinq constructions, les propriétaires possèdent des dossiers, selon le directeur.Actuellement, les constructions entravent l’approvisionnement en eau dans la cité universitaire d’Ambohitsaina.

Perturbation

Selon le CROUA, les infrastructures illicites sont érigées sur une canalisation. « Il y a trois semaines, le ministère de tutelle, la Jirama ainsi que le CROUA se sont entretenus sur l’approvisionnement en eau au niveau de la cité universitaire. Quelques jours plus tard, des solutions ont été avancées afin de pallier aux problèmes », explique le responsable.Ce n’est pas rare que des constructions illicites s’implantent au niveau du campus. En quelques années, les constructions pullulent dans le campus. Par ailleurs, la gestion de la cité universitaire a été déjà transférée au CROUA à partir du décret 98-817 en date du 30 septembre 1998. La mise en place de contrôle dans la cité es renforcé. Pour les constructions qui ont été interceptées. L’affaire attend les décisions des instances supérieures. La décision de démolition des constructions pourrait être prononcée.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter