Accueil » Social » Agriculture – Les paysans s’intéressent à la pratique de l’agroforesterie
Economie

Agriculture – Les paysans s’intéressent à la pratique de l’agroforesterie

L’agroforesterie commence à prendre de l’ampleur dans le secteur agricole à Madagascar. Les agriculteurs malgaches tendent à s’intéresser à cette pratique. Il s’agit de l’intégration d’arbres dans les systèmes de culture saisonnière. « Le système agroforestier est conçu pour lutter contre l’insécurité alimentaire car en plus des cultures saisonnières, les agriculteurs peuvent planter des arbres fruitiers sur le même terrain. Ils peuvent utiliser les fruits des arbres qu’ils cultivent comme source de revenu supplémentaire. Le nombre d’agriculteurs intéressés par cette pratique commence à augmenter à cause des profits qu’ils en tirent », selon Tantely Razafimbelo, une responsable auprès du Laboratoire RadioIsotopes de l’Université d’Antananarivo.

Un atelier d’échange et de réflexion sur la place que tient l’Agroforesterie dans l’agriculture et sur les stratégies de promotion des systèmes agroforestiers a été organisé la semaine dernière par le Laboratoire RadioIsotopes en collaboration avec l’Institut de Recherche pour le Développement (IRD).

Tout en permettant d’assurer la sécurité alimentaire, le système agroforestier peut aussi améliorer l’utilisation des ressources existantes (sol, eau et nutriments) et leur résilience face au climat en minimisant les impacts sur l’environnement.

Le nombre des producteurs appuyés dans les pratiques agroforestières par Agrisud à Madagascar est d’environ 18 000.

Ces pratiques contribuent à promouvoir la croissance économique, la sécurité alimentaire, l’amélioration du bien-être des ménages agricoles tout en respectant l’environnement.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter