A la une Sport

Football – Double casquette pour Nicolas Dupuis

Le technicien français restera, bel et bien, à la tête des Barea pour les quatre ans à venir, d’après le président de la FMF. Il dirigera également la direction technique nationale.

Comme annoncé par Raoul Rabe­koto il y a quelques jours, une rencontre avec Nicolas Dupuis s’est tenue cette semaine. C’était hier au siège de la Fédération Malga­che de Football, à Isoraka.

Le président de la FMF a annoncé, à cette occasion, « la prolongation de son contrat pour quatre ans ». Il restera donc sur le banc des Barea CAN jusqu’en 2023.
« Une partie de son salaire sera payée par la Fédération. L’autre partie sera prise en charge par l’État », a-t-il souligné. L’accord conclu par le numéro un de la FMF avec Dupuis, suivi de son annonce, rassurera certainement tout un chacun.

En plus de son rôle de sélectionneur des Barea CAN, Nicolas Dupuis dirigera également la direction technique nationale. De ce fait, il devrait s’installer pour de bon sur la Grande île, d’ici peu, d’autant plus qu’il n’est plus le head coach du FC Fleury.
« La plupart du temps, je serai ici. Mon temps sera partagé entre la France et Mada­gascar. Si je pars à l’extérieur, ce sera pour superviser les joueurs qui évoluent en dehors du pays », a-t-il expliqué.

À la fin de la rencontre d’hier, Raoul Rabekoto a également ajouté que « Dupuis recevra prochainement la nationalité malgache ».

Nationalité malgache
Normal vu qu’il est considéré comme un véritable héros sur la Grande île, au même titre que ses joueurs, après la qualification pour la phase finale de la Coupe d’Afrique des Nations et la superbe épopée en Égypte, pour la première apparition des Barea à ce stade de la compétition.

Le technicien français avait été nommé à la tête des Barea, en mars 2017, par Ahmad, quand ce dernier dirigeait encore la FMF. Depuis, il a rameuté plusieurs binationaux et a également convaincu plusieurs joueurs de revenir en sélection, pour renforcer les ca­dres habituels. Ce qui lui a permis de monter une formation capable de rivaliser avec les grands d’Afrique.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter