Accueil » Politique » Sécurité – Des bodyguards pour chaque candidat
Politique

Sécurité – Des bodyguards pour chaque candidat

Sécurité rapprochée. Durant le conseil du gouvernement, hier, il a été communiqué que les Forces de défense et de sécurité (FDS) vont contribuer à la sécurisation des candidats à l’élection présidentielle. Selon les explications du général Béni Xavier Rasolofonirina, ministre de la Défense nationale, outre les anciens chefs d’institution candidats, chaque prétendant à la magistrature suprême aura droit à quatre agents des FDS comme gardes rapprochés.
Une prérogative dont les participants à la course pour Iavoloha, peuvent jouir dès le début de la période officielle de la campagne électorale. Il faudra, toutefois, que l’ayant droit fasse une demande. « Contrairement aux anciens chefs d’institution qui jouissent d’un statut particulier, les éléments mis à la disposition des candidats ne seront pas issus du bataillon de la primature », explique le général Rasolofonirina.
Les candidats au siège de président de la République, désireux d’avoir des éléments des FDS comme gardes rapprochés peuvent faire une demande auprès du chef d’État major général de l’armée Malagasy (CEMGAM), ou du commandant de la gendarmerie nationale, ou encore, du directeur général de la police nationale. Pour les anciens chefs d’État, les textes prévoient qu’il soit mis à leur disposition douze agents pour assurer leur sécurité. Les autres anciens chefs d’institution ont à leur disposition, six éléments.

 

4 commentaires

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

  • Rariny tokoa raha mahazo fiarovana ireo kandida. Aelo mantsy mailo hatrany amin’izy atao. Misy mantsy ireo olona no tsy mitsahatra ny mankorontana ny lamina ary manakana harany ny fisian’ny fifidianana.

  • Ny tsy hisin’ny korotana no nahatonga ireo mpitandro ny filaminana hiaro ireo kandida,tokony tsy hiom-pefy koa anefa ireo kandida na dia efa nahazo fiaravoana fa tokony hampiseho toetra mendrika eo imason’ny vahoaka .

  • Tsy hitako izay maha ratsy an’izao fa olona hitondra firenena ny iray amin’ireo ka rariny sy hitsiny ny fiarovana azy ary efa hita koa fa maro ireo mpisompatra ka vao maika mety tsara ny fandraisana izao fanapahan-kevitra izao.

  • Ireo be sandry ireo dia hiaro anao mandritry ny propagandy fotsiny ary vola ny azy no ilainy!!! fa raha te hanana fiarovana tanteraka dia apetraho @ Andriamanitra aloha ny zavatra rehetra! Manarak’izany dia ny vahoaka ihany no azo antoka fa hiaro anao raha toa ka tsy hamafazana lainga sy fitaka toy ny ataon’ny sasany izay efa mandeha be loatra @zao!!!