Océan indien

Maurice : Succès du rhum local à l’international

Diversification des produits proposés aux consommateurs. Le rhum mauricien commence à s’apprécier, et enivre les marchés internationaux.

Blanc, ambré ou aromatisé, le rhum mauricien se diversifie de plus en plus. Les opérateurs ciblent d’autres territoires d’exportation de ce breuvage apprécié des connaisseurs.

«Avec mes amis, nous ‘shiftons’ du whisky au rhum. C’est une expérience différente. Ce produit est plus traditionnel, mais on sent que les fabricants en prennent davantage soin dans sa confection», confie Thomas, touriste allemand de passage à Maurice. Il savoure des mini verres du classique breuvage blanc,des ambrés et des versions vanillées à la Rhumerie de Chamarel. «Pendant longtemps, en Allemagne, et même dans le monde, le scotch était prédominant. La situation change. Le rhum se globalise. Il n’y a qu’à regarder les chiffres de l’importation. Moi j’en ai goûté au Costa Rica, le rhum est plus sucré comparé à Maurice. Mais ici, les ambrés sont mes préférés.»

Marchés

Le rhum local mauricien connaît actuellement un franc succès à l’international. Ainsi, au premier trimestre de 2019, 185 815 litres, équivalant à Rs 19 millions, ont été commercialisés à l’étranger. Où s’écoule donc tout ce breuvage ? Produisant 250 000 bouteilles annuellement, la Rhumerie de Chamarel en exporte la moitié, indique Olivier Couacaud, Managing Director. Et ce, principalement vers la France , l’Angleterre, l’Italie et la Belgique. D’autres marchés sont aussi dans la ligne de mire de la société, notamment l’Australie, l’Afrique du Sud, la Norvège et la Suède.

De son côté, Jean-François Koenig, General Manager de Médine Distillery, évoque une exportation considérable en vrac, notamment en baril de 250 litres, comme matière première. «Maurice a déjà réussi cela. Maintenant, on va se développer davantage. Les pays les plus friands de notre rhum sont la France, des pays d’Europe et d’Asie dont le Japon. La prochaine étape sera les États-Unis, un très grand marché mais très difficile à atteindre . » D’ailleurs, comme le précise Mickaël Derunes, General Manager de la Distillerie de Labourdonnais Ltd, les opérateurs se sont serré les coudes pour promouvoir le rhum mauricien à l’étranger dans les salons et autres endroits…

 

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter