Océan indien

La Réunion : Tous à l’ARS contre l’opacité sur le diabète

L’association «Cosaladi» (Coordination pour la surveillance l’action et la lutte anti-diabète) invite la population à un grand rassemblement ce mardi 20 août (de 10 heures à midi) devant les bureaux de l’Agence Régionale de Santé, à SainteClotilde. Pour elle, l’ARS est «coupable d’homicide par l’opacité qu’elle entretient autour du diabète». Opacité crasse à tous les niveaux : «Chaque semaine cinq personnes décèdent des suites du diabète. La maladie frappe deux fois plus qu’en métropole» insistent les membres de Cosaladi.

«A la Réunion aucune campagne d’information et de prévention régionale n’a jamais vu le jour ! Nous devons comprendre ce qu’est le diabète et on ne fait pas grand chose pour le faire comprendre. Les Réunionnais s’exposent à des complications sans le savoir. Offrir à tout un chacun des indicateurs fiables, réguliers et lisibles est une responsabilité de l’ARS. Pourquoi cette inertie ?»

L’opacité c’est également laisser des milliers d e diabétiques dans l’ignorance des dispositifs d’accompagnement en place et sous équipés en capteurs et pompes alors qu’ils ont droit à un équipement pris en charge. «L’ARS n’informe pas correctement. L’autorité de Santé doit prendre les mesures pour mieux informer les consommateurs sur les choix à faire pour une alimentation saine et sur toutes les véritables causes du diabète».

Cosaladi ne veut pas être complice de cet homicide par l’opacité ! «Les complications du diabète engendre chaque semaine 2 nouveaux dialysés, 4 amputations et 5 décès. Combien de morts encore avant une réaction de l’autorité de Santé ? L’autorité de santé est complice de cette opacité qui tue ! Le diabète n’est pas une fatalité ! Cette question de santé publique concerne tout le monde et nous invitons tous les Réunionnais à soutenir cette action, pour eux-même mais aussi pour leur parents, leur frères, leurs sœurs, leurs amis et leurs enfants».

 

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter