Accueil » Economie » Énergie – Les prix de Vitogaz dans les normes
Economie

Énergie – Les prix de Vitogaz dans les normes

Un ajustement des prix de Vitogaz a été constaté la semaine passée. Zo Andriamampianina, directeur général de cette société leader sur ce marché apporte des précisions.

« Je parle principalement de la bouteille de 9KG qui constitue 90% des ventes de gaz en détails dont le prix est passé de 57700 ariary à 62000 ariary. Il s’agit de la dernière hausse de prix de l’année dans le cadre du lissage des prix décidé conjointement avec le gouvernement par l’intermédiaire du ministre de l’Industrialisation, du commerce et de la consommation, Edgard Razafindravahy, au mois de décembre 2021 ». Il continue ses explications. « Cette dernière hausse consiste à retrouver les prix d’octobre 2021 et qui signe donc la fin du lissage des prix. La hausse devait être de 2 % mais à la suite de la forte dépréciation de l’ariary par rapport au dollar de l’ordre de 5,5% les trois derniers mois, le prix a été ajusté en conséquence. Il a été acquis qu’aucune hausse de prix public du gaz domestique n’a été opéré ces trois derniers mois ». Au passage, il rappelle que « Madagascar est l’un des seuls pays non producteurs de pétrole au monde où le prix du gaz est quasiment au même niveau que celui de décembre 2021, des prix publics qui datent de l’avant-guerre en Ukraine»

Avant de déduire que « le dialogue entrepris par Vitogaz et le gouvernement malgache bien avant la crise ukrainienne a contribué à la maîtrise du prix du gaz. Probablement, le seul produit de grande consommation dont le prix, n’a pas subi la loi de la guerre et de la crise mondiale. Le prix du gaz actuel devrait être donc stabilisé jusqu’à la fin de l’année sauf en cas de forte dépréciation de la parité USD/Ariary ».

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter