Accueil » Opinions » Plutôt un gouvernement pragmatique
Courrier des lecteurs Opinions

Plutôt un gouvernement pragmatique

Bon nombre d’analystes donnent plus d’importances sur l’aspect du « pouvoir » dans la gestion de l’action du gouvernement. À Madagascar, par rapport aux contextes économique, social et politique actuels, il est pourtant pertinent d’y mettre l’accent sur l’aspect du « Savoir », le « savoir-faire » et « savoir être ». C’est-à-dire sur les relations entre les scientifiques et les politiques. C’est en quelque sorte un effort de « Scientifi­sation » de la politique.

Ces relations en question sont appréhendées de façon descriptive à l’aide de typologie du gouvernement, à savoir le modèle « Décisionniste », le modèle « Technocratique » et le modèle « Pragma­tique ».

L’analyse des relations entre les Experts et les Politiciens se basent sur la grille ci-après:

– Rapport fonctionnel:

Le modèle Décionniste exige une séparation entre expert et politicien. Il en est de même pour le modèle Technocratique tandis que le modèle ̈ Pragmatique accorde plus d’importance aux échanges mutuels entre experts et politiciens. Le public a une possibilité d’intervenir pour apporter des critiques constructives.

– Hiérarchie:

Le modèle Décionniste met les politiciens au pouvoir comme chef hiérarchique des experts tandis que le modèle technocratique place les experts au-dessus des politiciens. En ce qui concerne le modèle pragmatique, les experts et les politiciens accordent plus d’intérêt aux dialogues avant de prendre une décision.

– Nature du pouvoir:

Dans le modèle Décionniste, le pouvoir autocratie est primordial et il y a acclamation des élites politiques. Quant au modèle Technocratique, les contraintes objectives (efficacité, optimisation et maximisation des buts, rationalité, efficience) dominent tout et le public n’y joue aucun rôle. Et pour le modèle pragmatique, un contrôle démocratique est possible et il y a discussion publique des buts et des moyens. ^

Le gouvernement actuel composé en grande partie des « Cerveaux diplômés » importés n’est pas qualifié de Gouvernement technocratique

La technocratie ne rime pas toujours avec le niveau de diplôme. Un diplômé n’est pas nécessairement un technocrate mais un technocrate devrait être diplômé Dans la gestion des Politiques publiques, la technocratie est synonyme d’optimalisation des actions gouvernementales et des ressources qui y sont allouées.

Il faut dissocier de Managers performants « Scientifique pragmatique » de « Scientifiques purs » couronnés de diplômes qui ont du mal à comprendre les finalités des actions du gouvernement selon les modèles théoriques suivants:

– Le « Scientifique dans sa tour d’ivoire » qui cherche à appliquer la « science pure » et s’intéresse avant tout à l’aspect esthétique de ses conseils, théories et discours sans tenir compte la réalité exacte

– Le « Scientifique-astronome » qui se considère comme un observateur objectif et neutre, à l’extérieur de la réalité ou problème à résoudre. Comme l’astronome qui n’est pas responsable du mouve- ment des étoiles et n’assume pas de responsabilité quant aux conséquences de ses conseils et prévisions

-Le « Scientifique-technocrate pur » qui possède des conseils et modèles globaux d’action et cherche à imposer au décideur politique ses idées sans modification.

– Le « Scientifique-pragmatique » qui peut donner des résultats palpables dans un délai raisonnable. Il est capable d’entretenir des dialogues et relations mutuelles dialectiques dans différents domaines d’intervention: économie, finance, social, diplomatie, etc. Il utilise des outils de Management public dont la technique d’évaluation pour suivre l’action gouvernementale.

Il est capable de prévoir les conséquences positives et les retombées négatives des décisions prises par le Président de la République dans le processus de décision stratégique et opérationnelle. C’est un Acteur-légitimateur et propagandiste scientifique de la politique gouvernementale.

Plutôt un modèle de gouvernement pragmatique et des managers publics performants pour accroître l’efficacité de l’action du gouvernement pour la dernière moitié de mandat présidentiel

Eu égard aux effets néfastes de la crise sanitaire mondiale dans notre pays dont la crise économique, l’inflation rampante, la crise des Finances publiques et l’intensification de la pauvreté, il est très souhaitable de pratiquer le modèle de gouvernement Pragmatique dont l’ossature est constituée par des Technocrate-Pragmatique pour réconcilier Politique et scientifique dans gestion des affaires publiques dont les élections à venir en font parties.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter