Accueil » A la une » Eau – Bientôt la fin de la galère
A la une Social

Eau – Bientôt la fin de la galère

Vonjy  Andriamanga,  directeur  général  de  la  Jirama,  celui  du  Bngrc,  le  général  Elack  Olivier Andriankaja,  ont  signé  un  partenariat  pour  réduire  le  problème  d'approvisionnement  en  eau.

La période d’étiage commence. Antananarivo ne risquerait pas de manquer d’eau cette année avec une nouvelle station à Mandroseza.

Optimiste. Le manque de pluie durant la dernière saison pluvieuse ne risquerait pas d’impacter l’approvisionnement en eau chez les clients de la compagnie nationale d’électricité et d’eau de Madagascar (Jirama) à Anta­nanarivo, en cette période d’étiage. « Nous disposons de la réserve d’eau nécessaire, pour l’année 2021. Nous n’avons pas de problème de ressources, pour le moment », annonce le directeur général de la Jirama, Vonjy Andriamanga, hier.

La production de la Jirama va même augmenter. « La station Mandroseza II est fonctionnelle, dès cette semaine », affirme le numéro un de la Jirama. 40 000 m3 d’eau par jour, s’ajouteront aux productions journalières de la station de Mandro­seza, qui sont, jusqu’ici, de 200 000 m3 . Toutefois, 240 000 m3 ne couvrent pas encore les besoins en eau des riverains. Il faudra 300 000 m3 par jour, au total, pour qu’Antananarivo et ses alentours ne souffrent plus du manque d’eau. Les quartiers périphériques et hauts sont les principales victimes de cette faible production par rapport aux besoins. À cela s’ajoute la vétusté des conduites d’eau. Les derniers investissements sur les réseaux d’approvisionnement en eau datent de 1994.

Eau conteneurisée

Des unités de traitement d’eau conteneurisées sont en cours d’installation, si elles ne sont pas déjà opérationnelles, dans les quartiers concernés, comme à Anosizato, à Ankadikely Ilafy, à Ivato, à Amorona­kona, à Tanjombato, à Ampa­sika pour renforcer l’alimentation en eau. Elles produisent 100 m3 d’eau par heure.

En attendant de réaliser d’autres projets qui permettront de couvrir, totalement, les besoins en eau à Antana­narivo, la Jirama continuera à distribuer de l’eau, à travers des camions citernes. Le Bureau national de la gestion des risques et catastrophes (BNGRC) vient de remettre deux camions à la Jirama à utiliser en une période déterminée, pour renforcer sa capacité dans l’approvisionnement en eau potable d’Antananarivo. Avec douze camions, la Jirama distribuera 950 m3 d’eau par jour au niveau des fokontany.

1 commentaire

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

  • type de discours et de promesses maintes fois entendues !!!!!!robinets à surveiller !
    Et si on supprimait les jets d’eau devant la mairie , cela pourrait aider , Non ???