Social

Météorologie – Importante chute des températures

Le froid a été ressenti dès hier, dans la capitale.

Les conditions météorologiques se dégradent. Un phénomène inhabituel en est à l’origine, selon le service de Prévisions météorologiques.

Restez à chaud, le temps fera extrêmement froid !», recommande Rivo Randrianarison, chef prévisionniste auprès de la direction générale de la Météo- rologie. Une importante chute des températures maximales sera au rendez-vous. Elles seront de 5°C au-dessous de la normale, jeudi et vendredi prochains, plus précisément, entre 13 et 15°C sur les Hautes Terres, et entre 20°C et 25°C, sur la partie orientale de l’île. Outre cette baisse des températures, une dégradation générale des conditions météorologiques est à prévoir, cette semaine, sur tout le territoire, à savoir un temps couvert dans certains endroits, des pluies et averses, voire un risque avéré de quelques orages locaux, dans d’autres.
Ce temps perturbé touchera toute la Grande île, c’est-à-dire l’extrême Sud et le Sud, jusqu’au Nord. En détail, le temps sera couvert toute la journée à Antananarivo, où les températures minimales seront de 11°C et les maximales de 14°C. Hier, la maximale a été de 20°C dans la capitale, mais on ne ressentait quasiment que le froid, toute la journée. Si cela se trouve, les personnes vivant ou séjournant à Antananarivo, jeudi et vendredi, seront prises de froid.

Inhabituel
Les températures maximales descendront de moins de 6°C par rapport à celles des jours précédents.À Antsirabe, le temps sera plus glacial, avec des températures minimales et maximales entre 7°C à 13°C. Le cumul des pluies sera plus conséquent sur la partie Sud-Est, en remontant, ensuite, vers le Nord. « Le temps ne s’améliorera qu’à partir de samedi », précise Rivo Randrianarison.
Cette dégradation des conditions météorologiques s’explique par la présence de « Dépression Barocline d’altitude, actuellement, sur le Sud du canal de Mozambique » et de la présence de « Vent fort en phase avec cette dépression », selon un communiqué spécial du temps à Madagascar, publié hier. Il s’agirait d’un phénomène inhabituel. Même les professionnels de la météorologie ne semblent pas encore le dominer. « C’est la première fois, depuis le temps que j’exerce ce métier, que ce phénomène a lieu. Nous sommes encore sur le point de déterminer ses origines », indique Rivo Randrianarison.