Accueil » Actualités » Anosizato – Des passagers bloqués au stationnement
Actualités Social

Anosizato – Des passagers bloqués au stationnement

Le stationnement Fasan'ny Karàna déserté.

Les passagers des coopératives de transport axe sud ont fait les frais d’une grève au Fasan’ny Karàna à Anosizato. Les transporteurs n’ont pas été unanimes.

Pris au dépourvu. Des passagers en partance vers l’axe Sud ont été contraints de reporter leur voyage à une date ultérieure, hier. Le portail du stationnement de la zone nationale Fasan’ny Karàna à Anosi­zato a été fermé, vers 8 heures du matin, engendrant ainsi l’annulation de plusieurs départs. « Je devrais être à Farafangana, demain, pour une raison professionnelle, mais je suis coincé ici. La coopérative aurait dû nous informer de cette annulation de départ plutôt, pour qu’on puisse envisager d’autres alternatives », s’insurge Patrick Rakotondrafara, un homme travaillant à Farafangana, en mission à Antananarivo. Les responsables des coopératives ont dû présenter leurs excuses aux passagers et leur annoncer tardivement que les voyages étaient reportés pour le lendemain (ndlr : ce jour). « Cette perturbation est indépendant pas de notre volonté », précise Herizo Rakotoari­jemisa, responsable d’une coopérative desservant Antananarivo et Farafangana, à ces voyageurs.
Des manifestants ont forcé les autres transporteurs à suspendre leurs activités et à rejoindre l’Agence de transport terrestre (ATT) à Ampasampito et le ministère du Transport et de la météorologie (MTM) à Anosy. Ils ont fait une caravane, avec une banderole à la tête du cortège.

Démenti
Les manifestants se sont même assis sur le porte-bagage des véhicules. « On nous oblige à nous déplacer à la nouvelle gare routière d’Ando­ha­tapenaka, jeudi. Nous avons entendu dire que l’agrément de ceux qui n’acceptent pas sera retiré et nous refusons cela », lancent les meneurs de la manifestation.
Vola Rajaofera, le directeur général du Transport terrestre au sein du MTM a formellement démenti ces informations. « Le transfert à la nouvelle gare routière d’Ambohimanambola n’est pas encore à l’ordre du jour. D’autant plus que les travaux de construction de l’infrastructure ne sont pas encore achevés », réplique-t-elle. Selon les informations reçues au sein du MTM, ce sont des commerçants ambulants, des courtiers et une minorité de transporteurs, ayant des intérêts à rester dans ce stationnement, qui sont à la tête de ce trouble au « Fasan’ny Karàna ». « Nous avons été obligés de nous plier à leur volonté pour éviter des casses. Mais nous n’avons pas de problème à aller dans la nouvelle gare routière. Nous avons même hâte de quitter cet endroit insalubre où règne l’insécurité », confient quelques transporteurs qui n’acceptent pas la grève. Les manifestants maintiendraient un service minimum jusqu’à ce qu’ils obtiennent une réponse satisfaisante à leurs revendications. Les départs à partir du stationnement ont déjà, repris, hier soir.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

Voir aussi