Accueil » A la une » Toamasina – Un suspect en garde-à-vue décède d’un malaise
A la une Faits divers

Toamasina – Un suspect en garde-à-vue décède d’un malaise

Des éléments d’intervention de la police de Toamasina.

Pris en flagrant délit de vol de téléphone, un jeune de 22 ans aurait du être présenté au Parquet de Toamasina, hier, mais a succombé à un malaise. Enquête.

DÉCÈS d’un suspect qui a fait l’objet d’une enquête pour flagrant délit. Il s’agit d’un homme, âgé de 22 ans, venant d’Antseranampasika Toamasina. Il a volé un téléphone à la gare routière de la ville lundi après-midi. Il a été interpellé sur le fait. Il a été retenu en garde-à-vue au commissariat central en attendant son passage au Parquet prévu hier. Mais il est décédé le matin, après un malaise.

Contacté par une collègue, le Contrôleur général de police (CGP) Laubel Rakototiana, directeur régional de la Sécurité publique d’Atsinanana, a expliqué : « Il n’était pas mort dans le violon, mais à son arrivée à l’hôpital. D’après les témoignages de ceux qui ont été enfermés avec lui, il ne se sentait pas bien. Il a vomi et s’est affalé à terre ».

Les présumés malfaiteurs détenus avec le jeune homme dans la chambre de sûreté ont rapidement crié dès qu’ils l’ont vu chuter. Les policiers se sont dépêchés pour le récupérer et le transporter vers l’hôpital. « Il n’a pas arrêté de vomir dans la voiture pendant son évacuation », indique la police.

Dossier

« On ignore ce qu’il avait. Est-ce le coronavirus ? On ne sait pas. Le signe extérieur constaté est qu’il est tombé par terre. Nous avons ouvert une enquête. J’étais vraiment direct en interrogeant mes policiers. Est-ce qu’ils l’auraient passé à tabac? Mais personne ne l’a touché. D’ailleurs, les autres suspects on t témoigné », épanche le directeur.

La famille du défunt n’a pas avisé la police s’il souffrait d’une maladie chronique ou d’autres problèmes de santé. Elle avait entièrement les droits de l’amener chez un médecin ou de le conduire à l’hôpital, même s’il était en garde-à-vue.

« Pour moi, le dossier parviendra au procureur et à notre inspection générale. Que la famille porte plainte ou pas, une enquête est systématiquement déclenchée car il y a eu une perte en vie humaine », conclu t le CGP Laubel Rakototiana.

Le malheureux n’avait pas subi de violence physique, si l’on s’en tenait à l’expertise médicale.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter