Accueil » Social » Bilan covid-19 -L’épidémie s’essouffle
Social

Bilan covid-19 -L’épidémie s’essouffle

Enfin, une baisse significative du nombre des malades qui développent la forme grave du coronavirus.

Le 17 mai, deux cent quarante-huit formes graves ont été inscrites dans le bilan épidémiologique. Pendant plusieurs jours, ces chiffres ont stagné autour de trois cents. Il y a quelques semaines, près de quatre cents formes graves ont été enregistrées dans les hôpitaux. En revanche, le nombre de porteurs du virus en traitement diminue. Mille trois cent quatre-vingt recensés dans tout Madagascar, à la date du 17 mai, contre mille quatre cent quatre vingt, le 16 mai. Les hôpitaux et les centres de traitement Covid-19 ne sont plus débordés. Cela, malgré la fermeture de deux CTC-19 à Antananarivo, le foyer de l’épidémie. La plupart des habitants d’Antananarivo sont supposés avoir déjà contracté le virus de Covid-19. C’est ce qui aurait occasionné cette tendance à la baisse de l’épidémie. Quant au nombre des nouveaux cas détectés, une légère hausse a été constatée le 17 mai, par rapport aux statistiques du 16 mai. Cent vingt-deux ont été recensés le 17 mai, contre soixante-trois, la veille. Quatre vingt-dix à Analamanga, vingt-deux à Bongolava, cinq à Matsiatra Ambony, deux à Atsimo Andrefana, un à Menabe, un à Anosy et un dans l’Itasy. Ce qui donne un taux de positivité de 21%.

Le cumul de décès entre le 23 mars 2020 et le 17 mai atteint sept cent soixante-quatorze. Trois personnes ont encore succombé à la maladie. Deux à Analamanga et un à Atsimo Andrefana.

L’épidémie semble aller vers sa fin. Mais rien n’est certaine. Le risque du rebond reste élevé, avec la période hivernale qui s’approche et la baisse des vigilances. Le port de masque et le respect de la distanciation physique d’un mètre sont de plus en plus bafoués dans la communauté, actuellement. Des gestes qui inquiètent, vivement, les professionnels de santé.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter