Faits divers

RN4 – Drogue et tabac pris au barrage sanitaire

Les  taxis-brousse  transportant  les  produits  prohibés  ont  pu  repartir  après  les  saisies.

Les gendarmes du barrage sanitaire d’Andranomamy ont intercepté deux véhicules transportant de la drogue et du tabac. Cette double saisie a été effectuée en une journée.

Des tentatives d’acheminement de produits illicites sont mises à nu sur la route nationale numéro 4. En une journée, les forces de gendarmerie ont réalisé un double coup de filet. De la drogue, ainsi qu’une quantité compromettante de tabac ont été interceptées au niveau du barrage sanitaire d’Andra­no­mamy. Les trafiquants tentent de tirer parti de l’état d’urgence sanitaire pour tromper la vigilance des éléments des forces de défense et de sécurité déployés sur les routes nationales. Pensant que le gros des effectifs sur terrain est mobilisé dans les contrôles sanitaires et dans la mise en vigueur effective des mesures préconisées dans le cadre la lutte contre la pandémie de Covid-19, les malfaiteurs saisissent l’occasion pour essayer de faire passer leurs produits prohibés. Pour la seule journée de jeudi, deux véhicules de transport en commun ont été pris dans les filets de la gendarmerie nationale au niveau du barrage de contrôle sanitaire d’Andranomamy. Les trafiquants ont tenté de faire passer, en plein jour, drogue et tabac.

La première saisie a été effectuée à bord d’un taxi-brousse de marque Mazda venant d’Andranomamy même. Le minibus faisait route sur Ambondromamy, lorsqu’il a été immobilisé par les gendarmes. Au total, sept paquets de chanvre indien ont été retrouvés à bord. Le tout pèse un peu plus d’un kilo. Ne se doutant de rien, le chauffeur du véhicule de transport en commun a marqué un arrêt à l’approche du barrage de contrôle sanitaire. Emporté par la panique, l’individu qui transportait la drogue est sorti du véhicule pour aussitôt prendre les jambes à son coup, abandonnant, dans le taxi-brousse, un sac à l’intérieur duquel il avait dissimulé du cannabis.

 Fuite

Sa réaction a mis la puce à l’oreille des gendarmes qui, d’emblée, ont procédé à la fouille de la Mazda. C’est alors qu’ils ont mis la main sur le sac où étaient cachés les sept paquets de drogue. Alors que la marijuana a été saisie, le malfaiteur a, pour sa part, réussi à s’évanouir dans la nature. Les gendarmes du poste avancé d’Andra­nomamy ont redoublé de vigilance après cette première tentative. Peu de temps après, un autre taxi-brousse venant de la direction opposée a été, à son tour, intercepté au niveau du même point de contrôle sanitaire. Cette fois-ci, il s’agissait d’une Mercedes Sprinter en provenance d’Ambondromamy. En inspectant les bagages des passagers, les gendarmes ont découvert trente kilos de tabac. Le propriétaire a été interpellé faute de papiers. Le contrevenant a pu repartir après s’être acquitté des amendes afférentes au produit prohibé qu’il a transporté. La drogue a été, en revanche, détruite.