A la une Culture

Journée internationale des musées – Les valeurs de la diversité à l’honneur

Le Musée de la photographie émeut par sa présentation des diverses archives dont regorgent sa collection.

Une célébration qui marque à chaque fois les esprits par sa valeur et son rôle pour la préservation de notre histoire. Celle du 18 mai a particulièrement attiré les jeunes cette année.

Un voyage dans le temps exclusif, à la fois émouvant à chaque fois, mais qui s’affirme tout aussi bien comme étant instructif. Une visite dans un musée enrichit aussi bien votre esprit, qu’elle nourrit votre âme de la splendeur de l’histoire et de ses péripéties. Au fil des décennies, les musées redoublent d’efforts pour enrichir connaissances sur notre culture en générale. C’est dans cette optique de pérennité donc que la Commission internationale des musées (ICOM) a pris l’initiative de dédier chaque 18 mai, à la Journée internationale des musées. L’objectif étant surtout de pouvoir promouvoir activement auprès de chaque nouvelle génération, les valeurs du patrimoine culturel et historique du pays.

Ainsi, pour cette occasion, la journée d’hier fut célébrée à travers le thème « Musées pour l’égalité : diversité et inclusion ». Une célébration assez sobre vue le contexte social et sanitaire actuel, qui n’a pas pour autant empêché le public, en particulier les jeunes de profiter d’une visite enrichissante et gratuite dans un musée. Ludique et pédagogique, la porte ouverte organisée par le Musée de la photographie à Anjohy, a entre autres conquit du beau monde tout au long de la matinée d’hier.

Un vivier d’émotions

De 9h à 13h, les portes du Musée de la photographie sont ainsi restées gratuitement ouvertes au public de tous âges et de tous horizons. Pour tous ceux qui s’y sont rendu pour la première fois, dépaysement et émerveillement étaient donc au rendez-vous. En famille ou entre amis, nombreux sont ceux qui ont répondu à l’invitation du musée, pour jouir le temps d’une matinée, dans un cadre exceptionnel, d’une épopée picturale et vidéo ludique à travers le temps.

On s’y est entre autres plu à redécouvrir grâce à une série de projection, plusieurs bribes de l’histoire de la Grande île, allant des coutumes et manières de vivre d’antan, aux débuts de la photographie familiale ici vers les années 1880 qui ont eu une grande importance dans la société. Cette dernière ayant particulièrement ému les jeunes, férus de nouvelles technologies et de « selfies », qui en découvrant les clichés de nos illustres aînés perçoivent une facette captivante de l’histoire. De cette manière, la diversité qu’illustre deux périodes différentes s’inclut parfaitement dans le cadre de la réalité de la jeune génération. Laissez-vous ainsi tenter par l’expérience.