Accueil » Social » La fièvre de la vallée du rift – Des symptômes similaires au coronavirus
Social

La fièvre de la vallée du rift – Des symptômes similaires au coronavirus

La fièvre de la vallée du Rift continue elle aussi à tuer des ruminants dans quatre régions spécifiques. Il s’agit de la région Atsimo Andre­fana, de la région Vatovavy Fitovinany, la région Atsina­nana, la région Diana. Ces quatre régions enregistrent près de deux mille cas jusqu’ à présent. La région Anala­manga est d’autant plus épargnée pour le moment. L’homme pourrait contracter la même maladie. Des personnels de santé mettent en garde ceux qui sont en contact direct avec des ruminants infectés. Certains symptômes sont similaires au coronavirus. « Des courbatures ou encore des maux de têtes et la fatigue seraient parmi les symptômes de la fièvre de la Vallée du Rift sur les humains », indique un médecin. Ceux qui travaillent dans les tueries d’animaux ou encore au niveau des abattoirs sont les plus exposés à cette maladie directement. « Les abatteurs qui touchent directement le sang des animaux infectés peuvent être les plus exposés par cette maladie », enchaîne un technicien de l’élevage. Des mesures de préventions pour­raient être adoptées pour éviter la maladie. « Il est important de bien cuire la viande, il faut aussi faire bouillir le lait. Pour ceux qui travaillent dans les abattoirs, il est important de se protéger en portant des masques, des lunettes, ainsi que des gants. Et ce afin de limiter la transmission de la maladie à l’homme », poursuit le médecin. Les piqûres de moustiques pourraient être à l’origine de cette maladie. L’usage des moustiquaires est recommandé par les médecins pour éviter toute transmission du virus par des piqûres de moustiques.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter