Accueil » Sport » Handball – CAN : Les expatriées plus que déterminées
Sport

Handball – CAN : Les expatriées plus que déterminées

Les  expatriées  arriveront  au  pays  en  principe  début  mai.

Madagascar disputera pour la première fois la CAN seniors dames au mois de juin. La fédération a solli­cité les mains fortes des expatriées pour renforcer des joueuses locales.

Neuf expatriées. La Fédération malgache de handball (FMHB) veut suivre les traces de la fédération malgache du football et celle du basketball. En vue de la première participation de Madagascar à la Coupe d’Afrique des nations seniors dames du 10 au 20 juin, la FMHB va, elle aussi, faire appel à des expatriées. Neuf sur les vingt-huit joueuses présélectionnées évoluent à l’étranger. Dix-neuf d’entre elles son t des joueuses locales.

Quatre des expatriées jouent en France en l’occurrence Marylea Ratovo­mahenina (Bordes sport), Miora Lala Ranarison (Rueil AC), Fandresena Kafilahy (Chambray Les Tours) et Myra Fernando (Troyes). Les cinq autres évoluent dans la région dont quatre à la Réunion à savoir Anne Gaelle Randriansolo (HBF Saint Denis), Annick Randrianoslo (Jeunesse sportive Béné­di­- ctine), Sandrine Mardaie (HBF St Denis), Auguste Morgane (Sainte Marie) et une à Mayotte en la personne de Valérie Rakotonirina (HBC Select).

Fières et honorées

Elles se disent toutes disponibles et prêtes à porter haut les couleurs nationales. Le plus dur pour la fédération est actuellement de s’occuper en très peu de temps de leurs papiers administratifs ainsi que de la réservation de leur vol.

Dans une vidéo de pré­sen­tation sur les réseaux sociaux, l’arrière droite ou aussi ailière droite du club de Cham­bray Les Tours HB en nationale I, Fandresena Kafilahy âgée de 23 ans a réagi à l’appel de la fédération «je n’ai pas du tout hésité d’une seconde pour accepter cette chance parce que ce n’est pas tous les jours qu’on a cette opportunité et d’une part on a la chance […] de représenter notre pays natal, donc c’est un honneur pour moi de faire partie de cette équipe et de participer à la CAN…». Déter­minée, elle est fière d’enchai­ner «on va donner toutes nos tripes pendant cette CAN. On fera tout notre possible pour aller le plus loin possible». La Toulousaine de 2 1 ans, Marylea Ratovomahenina, arrière gauche de Bordes sport en nationale I 3e division n’a pas elle aussi caché ses sentiments, «je suis fière et très honorée parce que c’est un rêve de petite fille qui est en train de se réaliser. Donc j’espère avec les filles […] qu’on pourra vous transmettre des émotions fortes… » Appa­remment, leur mission est loin d’être facile car Mada­gascar évoluera dans un groupe de la mort avec des grands pays africains du handball notamment le Sénégal, la Tunisie et la Guinée Conakry. Si les présélectionnées locales dé­marreront cette semaine le premier regroupement à Vontovorona, les expatriées ne les rejoindront que vers le 8 mai, au deuxième regroupement.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter