Accueil » A la une » Football – Les Barea intéressent Rabesandratana
A la une Sport

Football – Les Barea intéressent Rabesandratana

Éric Rabesandratana se propose comme successeur de Nicolas Dupuis.

L’ancien joueur du Paris Saint-Germain, reconverti en entraîneur depuis qu’il a raccroché les crampons, confirme son souhait de prendre en main la sélection malgache.

Éric Rabesan­dratana se positionne par rapport au poste de sélectionneur des Barea. D’après Le Parisien, il est bel et bien prêt à prendre les rênes de l’équipe nationale malgache.

Dans un article publié en ligne samedi, le média français souligne que « si la rumeur semblait être une blague au départ, elle est bien fondée ». L’ancien milieu de terrain du Paris Saint Germain est d’ailleurs explicite sur le sujet : « Évidemment que ça m’intéresse. J’aime ce pays, j’aime cette sélection. C’est une opportunité qui ne se refuse pas, dit-il. Beaucoup de gens m’ont parlé de ça. En attendant des nouvelles des dirigeants, je me tiens prêt. »

Rabé de son surnom est actuellement âgé de 48 ans. En club, il a passé la majeure partie de sa carrière de footballeur dans l’Hexagone, depuis ses débuts en 1989, à l’AS Nancy Lorraine et au PSG notamment. Entre temps, il a effectué un bref passage en Grèce.

Après une ultime pige en Belgique, il a raccroché les crampons en 2007. En sélection, il compte une seule et unique apparition. C’était en 2007, lors d’une rencontre amicale entre la Grande île et la formation de Toulouse.

Désillusion

Comme bon nombre de joueurs, Éric Rabesandratana s’est reconverti en coach par la suite. Avec un ami proche, ils ont fondé l’US Champions Soccer Academy à Miami, aux États-Unis.

Il a enchaîné en devenant entraîneur du FC Miami City Champions. D’un autre côté, il a également entamé une carrière de consultant. C’est ainsi qu’il commente fréquemment des matches du championnat de France à la radio et à la télévision.

Ces propos de Rabé arrivent dans un contexte particulier. En effet, il se murmure que plusieurs dirigeants fédéraux souhaiteraient remercier Nicolas Dupuis, après la désillusion en éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations.

Le technicien français a connu la gloire lors de la campagne 2019. Mais ce rayonnement contraste avec la déception d’il y a trois semaines, quand les Barea ont échoué aux portes de la prochaine édition de la CAN.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter