Accueil » Régions » Politique nationale de nutrition – Un enfant sur deux malnutri à Madagascar
Régions

Politique nationale de nutrition – Un enfant sur deux malnutri à Madagascar

La distribution de koba aux femmes allaitantes mercredi par le Coordonnateur national de l'ONN.

Le taux de prévalence en malnutrition est en constante hausse dans la région Boeny, d’après les études effectuées auprès de l’Office National de Nutrition.

MADAGASCAR détient le cinquième taux de malnutrition chronique le plus élevé au monde. Les études démontrent que 47% des enfants, soit un enfant sur deux, souffrent de malnutrition chronique. La malnutrition chronique touche environ un enfant sur deux à Madagascar et affecte dangereusement le capital humain national

L’objectif était de réduire 47% à 30% la malnutrition chronique chez les enfants de moins de 5 ans, selon le Plan d’action national PIII entre 2017-2021.

C’était dans cette optique qu’une action de distribution de farine nutritive « Koba Fenosoa » a été effectuée par le Coordonnateur National de l’ONN (Office National de Nutrition), Pr Vololotiana Hanta Marie Danielle, au complexe sportif d’Ampisikina, mercredi dernier.

Les femmes enceintes et allaitantes ainsi que les enfants de moins de 5 ans souffrant de malnutrition, ont ainsi bénéficié de cette farine, dans la commune urbaine de Mahajanga. Deux cent personnes par fokontany ont ainsi bénéficié de cette aide alimentaire.

Douze mille enfants âgés de six à 59 mois et mille six cent femmes enceintes et allaitantes, dans soixante-cinq fokontany des districts de Marovoay, Ambato boeny, Mitsinjo et Mahajanga 1 et 2 recevront une ration de 500g de koba Fenosoa par personne.

Cette action entre dans le cadre de la stratégie pour la lutte contre la malnutrition chronique à Madagascar.

Retard de croissance

Cette stratégie s’accorde sur les principes de la Politique Nationale de Nutrition (PNN) et s’inscrit dans le cadre stratégique du Plan National de Développement (PND). Le Plan Stratégique national a comme objectif de réduire la prévalence de la malnutrition chronique

« La région Boeny fait partie de l’une des zones où le taux de malnutrition a augmenté récemment. Les causes de cette prévalence sont nombreuses dont les conséquences de Covid 19 depuis 2020 et le manque d’accès à l’eau potable entre autres. Afin de garantir à chaque enfant son droit d’atteindre son plein potentiel de développement cognitif et physique, tous les acteurs en nutrition s’entendent sur la nécessité de mettre en œuvre des interventions visant la réduction significative de la malnutrition chronique (ou retard de croissance). La farine nutritive est composée de maïs en poudre, de la vitamine et des sels minéraux ainsi que de la protéine », a expliqué le Coordonnateur national de l’ONN.

La prévalence du retard de croissance (malnutrition chronique) est très élevée parmi les enfants d’âge pré – scolaire. Elle touche la moitié des enfants malgaches. La prévalence de la maigreur (malnutrition aigüe) est également forte. La situation nutritionnelle des femmes en âge de procréer est aussi préoccupante.

Les autorités locales dont le Préfet de Mahajanga, Lahinaina Fitiavana Ravelomahay et la PDS de la Commune urbaine de Mahajanga, Tonganirina Zafiarinefo, ont aussi participé à la cérémonie de distribution.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter