Accueil » Régions » Mahajanga 1 – Quinze décès de la covid-19 depuis début mars
Régions

Mahajanga 1 – Quinze décès de la covid-19 depuis début mars

La direction régionale de la Santé a rendu son verdict sur le nombre des personnes décédées du coronavirus dans la région Boeny, depuis le début de ce mois de mars. Quinze personnes sont mortes dont dix décès confirmés à la covid-19, le reste des cas suspects.

« Depuis le début du mois de janvier, deux cent vingt neuf personnes sont testées positives dont cent vingt deux du 1er au 18 mars. Treize patients présentent une forme grave. La majorité de ces personnes confirmées positives sont des cas asymptomatiques. Elles circulent dans la société et peuvent transmettre la maladie sans que personne ne le sache. Il faut prendre des précautions et respecter les mesures sanitaires ainsi que les gestes barrières. L’objectif est de rompre la chaîne de transmission pour éviter les complications », avertit le Dr Solange Hoasy, directeur régional de la Santé publique.

Le traitement du coronavirus est gratuit, y compris l’utilisation des concentrateurs d’oxygène et des bouteilles d’oxygène au centre hospitalier universitaire de Mahavoky-atsimo. Il est à signaler que face à la pénurie d’oxygène au sein du CHU de Mahavoky-atsimo, l’association des opérateurs de Mahajanga a octroyé dix bouteilles d’oxygène au début de cette semaine, tandis que la semaine passée la vice-présidente de l’Assemblée nationale à Mahajanga a remis la même quantité de bouteilles.

Plusieurs malades sont traités au centre de traitement don t des personnalités publiques et des autorités locales.

Au total, vingt-cinq décès sont dénombrés dans le district de Mahajanga I, dont treize en 2020 depuis l’apparition de cette pandémie dans la région Boeny.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter