Chronique

Un petit miracle

Google me dit que Codebar301 se trouve à 81 mètres. Les photos sont contractuelles pour les avoir vues. Discothèque, VIP Lounge Bar : rien que d’a priori sympathique. Sauf que. Déjà, «karaoke» : le fléau très moderne des quartiers jadis tranquilles. De jour comme de nuit. De nuit plus que de jour.

«Le décibel nuit à la santé. À écouter modérément» : pourquoi n’a-t-on toujours pas le même avertissement que pour l’alcool ou le tabac, qui ne nuisent qu’aux principaux concernés, pour le bruit ? Le bruit tape sur le système. Le bruit énerve. Le bruit nuit.

Le bruit nuit gravement au vivre ensemble. Comment supporter la cohabitation régulière avec une discothèque qui fait du bruit, beaucoup de bruit, au-delà de l’heure légale où l’animation devient tapage nocturne ?

L’Organisation Mondiale de la Santé alerte contre l’exposition à plus de 85 dB pendant huit heures (c’est le bruit moyen de la circulation automobile), ou à plus de 100 dB pendant quinze minutes. ALERTE : on devient sourd à subir le hurlement du vuvuzéla (120 dB au-delà de 9 secondes), dont des sans-gêne font un usage impestif sur la voie publique depuis la découverte de cette arme d’assourdissement massif lors de la Coupe du monde de football en Afrique du Sud.

Toujours ailleurs : dans cette administration française dont notre République malgache s’est abondamment inspirée des arrêtés, décrets et lois, le Code de la santé publique et le Code de l’environnement se liguent, conspirent et cherchent à nuire…aux nuisances sonores : «bruits susceptibles de porter atteinte à la tranquillité publique et de nuire à la santé de l’homme ou à son environnement», «bruits dits de voisinage qu’ils proviennent du comportement d’une personne ou de l’exercice d’une activité ou qu’ils soient d’origine domestique ou professionnelle», «les bruits provenant d’une activité professionnelle ou d’une activité sportive, culturelle ou de loisir, organisée de façon habituelle».

Plaidoyer à revendiquer la définition et un statut consacré par l’OMS (organisation mondiale de la santé) : le bruit peut rendre fou et doit être classé dans ce générique qui regroupe toutes les atteintes au «moral de la Nation». Un courage au-delà du courage : changer des habitudes qui n’en étaient plus…

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter