Social

Responsabilité citoyenne – Une journée de mobilisation sociale à institutionnaliser

Le personnel de l’Express de Madagascar s’est impliqué  à la journée d’assainissement de janvier 2018.

Le ministère de la Communication et de la culture lance l’initiative « Tagnamaro». Elle consiste à des travaux d’intérêt général pour le redressement du pays.

Tous ceux qui résident sur le territoire malgache sont conviés à participer à des travaux d’intérêt général, une fois par mois. L’appel concerne chaque citoyen au sein de son entité professionnelle ou scolaire, les associations, la chancellerie étrangère, les institutions, le secteur privé et public, les organismes rattachés et ceux qui n’appartiennent pas à un secteur professionnel. Il s’agit d’une initiative du ministère de la Communication et de la culture, dénommée « Tagnamaro » dans le but de redresser le pays. « Tagnamaro consiste à appeler un éveil au sens de responsabilité de chaque citoyen, surtout, appeler au sens du bien commun de chaque Malgache. Il consiste à participer, de manière active, à des travaux de reconstruction ou de construction, des travaux d’assainissement sur des sites qui seront déterminés d’un commun accord avec les communes dans lesquelles chacun souhaite intervenir », explique Lalatiana Rakotondrazafy Andriantonga-rivo, ministre de la Communi-cation et de la culture à Nanisana, hier. Chaque entité peut, donc, choisir l’endroit où elle veut intervenir et les opérations qu’elle veut mener, à savoir l’assainissement, le reboisement, la réhabilitation ou la construction d’une infrastructure, ou autres.
Tagnamaro est appelé à pérenniser. Le ministère a institué la matinée de chaque troisième samedi du mois pour cette journée du patriotisme. Pour donner exemple, il va ouvrir le bal ce 30 mars, en réhabilitant l’hôpital de Mahitsy dont les bâtiments sont presque en ruine. «Nous allons repeindre l’hôpital, refaire ses toitures, nous occuper de son jardin et assainir l’enceinte. Lorsque les autres secteurs constatent la réussite de cette action d’entraide, ils vont emboiter nos pas. Et c’est l’objectif », enchaîne la ministre.
Leader et modèle
« Tagnamaro » est inspiré de la culture malgache à l’instar de l’entraide, mais aussi du jour d’Umuganda au Rwanda. L’Umuganda est une journée de travaux communautaires obligatoires, inscrite dans la Constitution et ceux qui refusent de s’y soumettre sont sanctionnés d’une peine d’amende.
Pendant que l’épidémie de peste urbaine a sévi à Mada-gascar durant la saison pesteuse 2017-2018, faisant plus de deux mille victimes, l’état a décrété le mercredi 10 janvier 2018, journée nationale de l’assainissement. Après cette journée, l’état d’insalubrité est resté le même, voire empiré car la mobilisation de cette journée n’avait pas eu de suite.
« L’initiative est louable, mais il faut du temps pour changer les comportements, qui est la clef de voûte du développement », commente le Dr Todisoa Manampy Andriamampandry, sociologue. «L’individualisme est trop ancré dans la société actuelle. La population a été habituée à être payée pour entreprendre quelque chose. L’échec des régimes successifs a déçu la population, au point de ne plus vouloir s’investir pour le développement. Les dirigeants doivent être un modèle et un leader au niveau de leur fokontany, pour changer cette attitude. On devrait aussi renforcer l’éducation civique», enchaîne le sociologue. Lalatiana Rakotondrazafy Andriantongarivo est certaine que le pays se redressera d’ici 10 à 20 ans si ce projet se pérennise.