Faits divers

Affaire Ambilobe – Le tueur récidiviste héliporté à Antananarivo

Le  multirécidiviste  entre  deux  gardes  armés  à  Ivato,  hier.

Evacué d’Ambilobe, le meurtrier désigné à la vindicte populaire virée à une émeute sans pareil a été héliporté à Antananarivo pour être enquêté. Un multirécidiviste.

Tiré d’affaire. Le protagoniste d’un assassinat qui a bouleversé Ambilobe dimanche et lundi, a finalement été héliporté jusqu’à Antananarivo où il attend sa comparution au Parquet. Il a débarqué à Ivato hier où le ministre de la Sécurité Publique (MSP), le contrôleur général de police Fanomezantsoa Rodellys Randrianarison et le secrétaire d’Etat chargé de la Gendarmerie nationale (SEG), le général de corps d’armée Richard Ravalomanana l’ont présenté dans une vidéo.

« Cet homme a déjà écopé de peine de prison à Nosy Be en 2013, mais il s’est libéré. Il a commis un autre acte en 2017, un meurtre suivi de viol en 2018, et encore cette fois, ce qui s’est passé à Ambilobe. Les habitants locaux ont souhaité qu’il ne soit pas enquêté et confié à la Justice chez eux », explique le ministre Rodellys Randrianarison.

Chaos

« Des enquêteurs seront dépêchés sur les lieux du crime, mais ce principal suspect ne quitte plus la capitale, jusqu’à ce qu’il soit conduit au Parquet. On est sûr qu’il ira à Tsiafahy », selon les informations signalées.

Ce multirécidiviste a failli être exécuté par le fokonolona qui l’a arrêté dimanche à Antanambao, où a été découverte la dépouille étripée d’une femme enceinte de sept mois. Ce serait lui qui a tué cette mère de famille de 35 ans.

Sitôt avisée de son arrestation, la police s’est dépêchée pour le récupérer des mains d’une foule en furie. Hors d’eux, les villageois se sont regroupés au commissariat le soir pour réclamer sa tête. Ils ont attrapé, ligoté et compté balancer l’adjoint du commissaire depuis le pont de Mahavavy. Au plus fort de la tension, des éléments de renfort ont été envoyés à Ambilobe pour maîtriser la situation.

Rapidement, les factieux ont jeté de pierres sur le bureau de police et incendié deux voitures et une moto dans la cour. Puis, le véhicule du chef de district a également été brûlé.

Le désordre s’est poursuivi le lendemain où les mutins ont dressé de barrage dans les rues. De son côté, le meurtrier, origine de ce chaos total, a été transféré à Ambanja avant d’être héliporté jusqu’à Antananarivo.

Le SEG et le MSP ont fait le déplacement à Ambilobe pour restaurer le calme et rassurer la population sur la continuité des procédures d’enquête du captif.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter