Accueil » Régions » Accident sur la route nationale 4 – Deux personnes tuées dans une collision
Régions

Accident sur la route nationale 4 – Deux personnes tuées dans une collision

Le drame a eu lieu à Ambavahaditany dans la commune rurle d’Antanimbary, samedi.

La route nationale n°4 reliant Maevatanana a encore fait des victimes en ce début de l’année. Deux taxis-brousse de la coopérative régionale reliant la région Betsiboka Maevatanana à la capitale étaient entrés en collision samedi 16 janvier vers 15h30. L’accident s’était produit à Ambavahaditany, dans la commune rurale d’Antanimbary district de Maevatanana, région Betsiboka.

Le pneu avant gauche du taxi-brousse venant d’Antanimbary a éclaté et dans la course le véhicule a alors percuté celui qui allait vers Antananarivo. Le chauffeur a succombé à ses blessures à son arrivée à l’hôpital de Maevatanana.

Un autre passager qui devait être évacué à l’hôpital à Antananarivo est également décédé à Manerinerina. Vingt-et-une autres personnes sont blessées et ont reçu les premiers soins offerts par le propriétaire du véhicule accidenté.

« Les actes administratifs pour les deux coopératives sont suspendus jusqu’à l’arrivée de la déclaration d’accident auprès de l’Agence des Transports Terrestres ou ATT », a expliqué le Coordonnateur régional de l’ATT de Mahajanga, Toky Rahaingo.

L’imprudence et l’excès de vitesse sont souvent les causes des séries d’accident mortel sur la route nationale n°4 reliant Mahajanga à Antananarivo. Des conducteurs de taxis-brousse ne serrent jamais leur droite et roulent du côté inverse, croyant que la voie est libre. Pourtant des voitures peuvent surgir à tout moment.

Les obstacles tels que les excavations et les buissons ne sont pas à écarter. Le manque de visibilité est l’un des graves dangers sur cette nationale, notamment à partir de Maevatanana vers Mahajanga.

Des bocages et branchages gênent la vision des conducteurs le long de la nationale. Les travaux d’élagage sont très importants surtout en cette période de pluies où les végétaux poussent trop vite.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter