Accueil » Régions » TOAMASINA – Un complexe hôtelier et une villa partis en fumée
Régions

TOAMASINA – Un complexe hôtelier et une villa partis en fumée

En très peu de temps, les flammes ont fait de gros dégâts à Vohotsara Toamasina.

Les flammes ont déferlé sur une villa et un établissement hôtelier à Vohitsara Toamasina hier. Les pertes sont très importantes.

Une colonne de fumée épaisse s’est dressée dans la partie côtière de la parcelle 23/44 à Vohitsara Toamasina hier. Un complexe hôtelier ainsi qu’une villa faite en matériaux locaux ont été dévastés par les flammes.

Dans l’hôtel restaurant Oli, six bungalows sont partis en fumée. Seuls deux ont été épargnés par les flammes. Non loin, la villa « Anjavidy », une propriété jouxtant le complexe a été réduite en cendres. Il a suffi que quelques braises se posent sur la toiture de paille et de branchages pour que l’imposante construction rustique vole en fumée avec tous les objets et mobiliers depuis longtemps conservés à l’intérieur.

L’incendie s’est déclaré en fin de matinée aux alentours de 11h et quart. Selon les informations recueillies, le feu a commencé dans une maison située non loin. N’ayant pas été maîtrisé à temps, il s’est répandu à une vitesse folle pour anéantir l’habitation avant de se propager sur l’hôtel restaurant Oli et la villa Anjavidy. Les bungalows ravagés par le feu sont en semi-dur. Les toits sont faits en matériaux locaux tandis que les murs sont en briques.

Enquête ouverte

Les brasiers emportés par le vent ont provoqué une réaction en chaîne d’où les pertes importantes recensées. Sitôt alertés, les sapeurs-pompiers de la commune urbaine de Toamasina sont venus à la rescousse. Il leur a néanmoins pris près de trois heures pour venir à bout de l’embrasement. D’après les informations communiquées, le vent a rendu difficile l’intervention. D’ailleurs, le lieu du sinistre est situé tout près de la mer d’où les conditions météorologiques en défaveur des soldats du feu. Ces derniers ont quitté les lieux dans l’après-midi après s’être assuré que tout risque de reprise du feu était bien écarté.

Après avoir déblayé les gravats, l’équipe d’intervention a quitté les lieux avec les fourgons pompe-tonne déployés pendant l’intervention. Les forces de police se sont également rendues sur place pour établir un périmètre de sécurité au moment du sinistre mais aussi pour faire un constat. Aux dernières nouvelles, une enquête est ouverte afin de déterminer l’origine de l’embrasement.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter