Accueil » Culture » Rencontres film court – Les racines de la culture à l’honneur
Culture

Rencontres film court – Les racines de la culture à l’honneur

Le festival « Rencontres du Film Court » rempile avec une 16ème édition plus fédératrice. Ancrant encore plus les cinéastes et cinéphiles nationaux dans la promotion de la culture.

LE seul festival dédié au septième art dans la Grande île, fait preuve de résilience et continue de s’imposer par son envergure en étant une référence dans le milieu panafricain. Les Rencontres du Film Court (RFC) ne cesse de conquérir le public. Après une 15ème édition qui s’est illustrée dans la sobriété au cœur d’une année difficile, le festival s’apprête à raviver la flamme des cinéphiles et des cinéastes nationaux avec une 16ème édition.

Elle s’annonce riche en contenus. En deux temps, les RFC émerveilleront les passionnés du cinéma d’Antananarivo, de l’île Sainte-Marie lors de cette édition. À savoir, du 19 au 22 novembre dans la capitale et du 23 au 27 novembre à Sainte-Marie. Laza, l’infatigable directeur des RFC souligne « Cette édition nous amènera à réfléchir sur nos racines, comme jamais auparavant  » en clin d’œil à la thématique principale de cette 16ème édition des RFC.

Depuis l’Institut français de Madagascar (IFM) à Analakely, lieu de prédilection des RFC depuis plus de 15 ans maintenant, c’est toute une programmation que les cinéphiles de la capitale auront le plaisir d’apprécier à partir de ce vendredi, pour sa soirée d’ouverture.

«Plus proche du public »

Avec une vingtaine d’invités nationaux et internationaux, des professionnels, des jeunes talents prometteurs, trois conférences sont annoncées, soixante-treize court-métrages seront projetés, sept ateliers de formations et d’échanges sont programmés. Le tout sera sublimé par la projection des films en compétition pour le prestigieux Zébu d’Or des RFC.

En tout, vingt-trois pays sont annoncés pour participer à cette 16ème édition, tous représentatifs de l’Afrique et de l’océan Indien. Laza d’affirmer « Que cette édition éveille en nous des réflexions, d’une part pour se réapproprier avec fierté nos racines et notre culture, de l’autre pour comprendre notre humanité. Que l’on illustre un monde où le cinéma contribue à valoriser les histoires que l’on a à raconter, tout en nous permettant de nous épanouir ». De belles surprises cinématographiques et artistiques restent à découvrir tout au long de cette édition dans la capitale. La Commune urbaine d’Antananarivo (CUA) est désormais partie prenante dans l’organisation du festival.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter