Accueil » Faits divers » Ambatolampy – Ils vendent un garçon pour 5 millions ariary
Faits divers

Ambatolampy – Ils vendent un garçon pour 5 millions ariary

La  ville  d’Ambatolampy  où  a  été  mis  à  nu  le  plan  des  trafiquants  de  personnes.

Deux citadins de Tanà ont tenté de vendre un garçon pour 5 millions d’ariary à un père de famille à Ambatolampy, lundi. Ils seront présentés au parquet ce jour.

Deux hommes, 30 et 44 ans, vivant dans le quartier d’An­kasina et d’Andohatapenaka, ont été arrêtés et placés en garde-à-vue à la gendarmerie d’Ambatolampy depuis lundi, pour trafic d’être humain.

Ils seront traduits au parquet ce jour, d’après les dernières in forma tions recueillies. Ils ont tenté de vendre un garçon de 18 ans à un habitant d’Ambato­lampy, dans le Vakinanka­ratra, pour 5 millions d’ariary.

L’enquête diligentée n’a pas, tout de suite, révélé la raison cet acte.

Ce lundi-là, vers 14h 30, un père de famille dans le fokontany d’Ambanimaso a alerté la compagnie de la gendarmerie locale. D’après lui, on venait de lui téléphoner et son interlocuteur a dit avoir besoin de le rencontrer, car il avait une personne à vendre.

Identifiés

Sitôt informés de l’affaire, les gendarmes ont tendu un piège au présumé trafiquant et à son coauteur. Ceux-ci se sont rendus à Ambatolampy avec le jeune homme. Ils ont été attrapés dans les mailles du filet dès qu’ils ont débarqué dans la nuit. Ils ont été conduits au bureau pour être identifiés et soumis à un interrogatoire.

Selon des bribes d’informations glanées, la victime vient de 67ha. Aucune explication n’a encore été donnée quant à sa relation avec les deux malfaiteurs. Ce duo a dévoilé qu’une domestique travaillant chez le « patron » qui les a dénoncés était à l’origine de cette idée.

L’enquête de la gendarmerie s’est poursuivie jusqu’à hier. Le dossier sera renvoyé au parquet aujourd’hui.

Des cas de vente d’enfants ont été rarement enregistrés à Analamanga et Vakinankaratra. Par contre, c’est fréquent dans l’Atsimo Andrefana où des enfants albinos sont les principaux cibles. Récemment, un réseau d e kidnappeurs ayant ravi et tué un albinos a été démantelé par la gendarmerie de Toliara.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter