Accueil » A la une » Vangaindrano – Cinq personnes meurent dans un incendie
A la une Faits divers

Vangaindrano – Cinq personnes meurent dans un incendie

La maison réduite en cendres.

Une famille composée de deux adultes et trois enfants a été anéantie par un terrible incendie, lundi vers 1h du matin, à Tsianofana Vangaindrano. Sa maison a été réduite en cendres.

Conster­nant. Une femme âgée de 45 ans, ses deux garçons de 8 et 5 ans, sa fille de 25 ans avec son bébé de deux mois ont péri dans un embrasement. Ce sinistre s’est produit dans le fokontany de Tsianofana, district de Vangaindrano, lundi vers 1h du matin, selon le rapport de la gendarmerie nationale. La famille vivait dans une maison construite en paille, un peu éloignée, située à cinq kilomètres du village.

Au cours de la nuit de dimanche, le bébé tombait malade. Il aurait eu de la fièvre. Sa mère et sa grand mère se réveillaient pour tenter de l’apaiser. Elles ont allumé une lampe en pétrole pour que le nourrisson arrive finalement à dormir. Toutes les deux sont également retournées se coucher. Elles ont oublié d’éteindre la lampe qui par la suite, a été touchée accidentellement.

Le pétrole s’est répandu, causant l’incendie. Le lit en éponge avec la moustiquaire se sont enflammés.

La quadragénaire et sa fille ainée ont été tirées dans leur sommeil. Elles se sont dépêchées pour enlever le matelas.

Carbonisés

Le feu s’est propagé vers la porte au moment où elles allaient balancer l’éponge dans la cour. Il n’était plus maîtrisable alors que les trois enfants se trouvaient toujours à l’intérieur. Elles sont rentrées pour les sauver au plus fort de la fournaise. Ils ont tous fini par se faire brûler.

Les voisins sont sortis et ont vainement tenté de secourir les victimes. Les trois enfants ont été carbonisés sur place. Les deux femmes ont été amenées à l’hôpital où elles ont encore pu raconter ce qui s’est réellement passé. L’une a rendu son dernier souffle lundi et l’autre, hier matin, selon les dernières informations signalées. Mis aux faits, des gendarmes de la brigade de Vangaindrano ont été envoyés sur les lieux pour dresser les constatations. Outre les pertes en vie humaine, les dégâts matériels ont été à 100%. Rien n’a été récupérable.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

Voir aussi