Accueil » Editorial » Auto-école buissonnière
Editorial

Auto-école buissonnière

Il était temps. Le FAMI ( Fikambanan’ny auto-école miezaka prend le problème à bras le corps. Les dirigeants de l’association Fami ont annoncé au cours d’une conférence de presse qu’ils vont prendre leurs responsabilités pour mettre fin à l’anarchie dans la circulation au niveau de la capitale. Ils prévoient donner un renforcement de capacité des moniteurs. Des cours de secourisme avec le concours de la Croix Rouge et des sapeurs-pompiers figurent également au programme.

Très bonne initiative au demeurant et on ne peut que la saluer. Elle aurait se faire il y a longtemps. Mais la tache de l’association Fami est énorme et revient à déplacer une pyramide étant donné l’ampleur prise par l’anarchie dans la circulation. Les mesures prises par l’association Fami ressemblent à un placebo alors que le mal nécessite absolument une amputation comme il est recommandé pour une gangrène afin de juguler l’évolution de la maladie. Les moniteurs ont peut être besoin de se recycler mais ils ne constituent certainement pas le vrai problème même si décrocher un permis de conduire aujourd’hui n’est pas aussi ardu dans les années 60-70-80 où on peut passer avec succès l’épreuve de conduite mais on échoue dix fois au code. Actuellement, le taux de réussite au permis de conduire est sans nul doute le plus élevé de tous les examens. A en juger la manière de se comporter de la majorité des conducteurs, on se demande s’ils sont passés par une auto-école. Le doute est permis sinon ils sauraient serrer à droite dans les voies rapides, laisser passer les piétons dans les passages zébrés… Des notions élémentaires qu’on enseigne bien évidemment dans les auto écoles. La réalité le dément. Tout le monde à gauche à croire qu’on est dans un pays anglophone.

Les auto-écoles semblent d’ailleurs se raréfier. Exceptées les grandes villes on n’en trouve pas. A se demander comment les habitants d’Anosibe An’Ala, d’Ikongo, d’Ivohibe… où les routes sont tout sauf carrossables, ont fait pour avoir un permis de conduire. L’association Fami devrait donc exiger que tout prétendant à un permis de conduire doit passer par une auto-école. Ensuite exiger au moins que le candidat ait fini le cycle scolaire. Quand on voit le manque de civisme et de politesse des personnels du transport en commun, on est convaincu du contraire. Pire, certains conducteurs de taxi be présentent des infirmités physiques qui l’empêchent d’assurer la sécurité de leurs passagers. Le code de la route n’a pas fondamentalement changé. Ce sont ceux qui censés le respecter et l’appliquer qui sont de plus en plus hors-la-loi. Une mauvaise conduite qui complique la tâche de l’association Fami dont la mission est de mettre fin à l’auto-école buissonnière.

par Haingo Rarivoson

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter