Accueil » Faits divers » BOA Vohémar – Le distributeur automatique saccagé
Faits divers

BOA Vohémar – Le distributeur automatique saccagé

Le distributeur automatique, complètement saccagé.

Un jeune homme a vandalisé un guichet automatique de billets. Un agent de sécurité a été blessé.

FAIT divers inhabituel dans la ville de Vohémar. Dans la soirée de vendredi, un forcené s’est déchaîné sur le distributeur automatique de billets d’une agence de la Bank Of Africa (BOA). Le quidam s’est attaqué à un agent de sécurité, qui a essayé de le maîtriser.

Ces scènes se sont produites vers 18h30. Un individu de vingt-cinq ans s’est rué vers le guichet automatique pour tout casser avec un bâton, selon les témoignages. Il a aussi fracassé les vitres d’une cabine.

Un agent de sécurité est intervenu mais les dégâts infligés étaient déjà très importants. Le préposé à la surveillance de la banque a été violemment attaqué.

Casse

L’agence de la BOA ayant été le théâtre de cette violence est proche de la caserne de la compagnie territoriale de la gendarmerie nationale à Vohémar. En un éclair, des éléments se sont dépêchés sur les lieux après un appel d’alerte. Ils ont maîtrisé le jeune homme. Il sera traduit ce jour devant le parquet du tribunal.

« À première vue, il ne pouvait pas s’agir d’une tentative de casse de distributeur automatique de billets. Un bâton serait totalement inefficace vu le haut niveau de sécurité. De surcroît, l’individu opérait seul », explique le commandant de la compagnie territoriale de la gendarmerie nationale à Vohémar. « Il faudrait être sous l’emprise de l’alcool ou de la drogue pour être capable de commettre une telle folie. En tout cas, il n’était pas ivre au moment des faits », poursuit l’officier de la gendarmerie.

Le quidam n’est pas de la ville. Aucun proche ni membre de sa famille ne se sont présentés à la gendarmerie pendant sa mise en garde à vue.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter