Océan indien

Maurice – Les bus électriques bientôt une réalité

Une bonne nouvelle attendue. Après le métro, un projet de bus électriques a été annoncé par le ministre des Infrastructures, hier.

Malgré les élections générales qui approchent, le ministre des Infrastructures publiques, lui, garde les yeux rivés sur ses projets. Dont la mise sur route de bus électriques. «Ce sera bientôt une réalité.

Rs 500 millions (50 milliards ariary) seront investies pour obtenir ces bus qui seront répartis à travers les groupes de la CNT, UBS et Rose-Hill Transport. Nous allons aussi chercher une solution pour installer des recharges de batteries solaires afin de nous aider à recharger les bus plus rapidement», a soutenu Nando Bodha lors d’une réunion avec des employés de la Corporation nationale de transport (CNT) hier.

Le ministre a également tenu à rassurer les employés présents : il n’y aura pas de perte d’emploi avec l’entrée en opération du Metro Express. D’ailleurs, cent huit chauffeurs et contrôleurs viennent de rejoindre la compagnie. Et il reste encore quarante postes à pourvoir, a indiqué le directeur général, Hoolass Lochee.

Une formation prévue

La CNT veut aussi mettre l’accent sur la formation des chauffeurs. Ainsi des cours seront dispensés à ces derniers. «L’objectif est d’avoir zéro accident. Pour l’heure, le nombre d’accidents est retombé à 50 %», a indiqué Hoolass Lochee.

De son côté, le président de la CNT, Ashvin Gokhool, a mis l’accent sur le fait que l’assurance autour des
accidents est passée de Rs 22 millions (2,200 milliards ariary) à Rs 14 millions (1,400 milliards ariary) de 2016 à 2019. Il a aussi fait comprendre qu’il faut que les employés aillent vers l’excellence dans le service et le transport offerts.

 

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter