Social

Circulation – Bouchon permanent au by-pass

D’Iavoloha à Ankadim­ba­hoaka soit 7 km. C’est l’étendue de l’embouteillage depuis lundi sur cet axe. Censé être une voie rapide, le By pass est devenu celle de l’enlisement étant donné que pour parcourir ce tronçon que l’on fait en temps normal en quinze minutes, il faut mettre trois heures. Il n’y a pas d’alternative puisque du côté d’Andoha­ranofotsy et Tanjombato, c’est aussi la même galère.

La tenue du Salon de l’habitat du côté de la Zone Forello apporte tout un flot de véhicules qui compliquent la circulation. Et comme le By-pass est relié à la Rn7 par une bretelle, le bouchon fait un effet domino. La réfection de la route n’a ainsi rien changé.

Le principal facteur du bouchon est indiscutablement le nouveau carrefour aménagé au niveau de la station Shell. Très mal conçu, le rond point occupe toute la superficie de la chaussée si bien que tout le monde est bloqué autour. Ceux qui viennent d’Iavoloha pour aller à Alasora sont coincés par les véhicules roulant vers Ankadimbahoaka. Le
rond-point ne laisse pas le moindre passage. C’est pareil pour les voitures venant d’Anka­din­dratombo pour aller à Iavoloha ou Ankadim­bahoaka arrêtées par le rétrécissement de la chaussée en passant par le carrefour.

Il faut donc supprimer absolument ce rond point pour fluidifier la circulation.

Les gros camions de 30 tonnes et plus dont la circulation n’est plus réglementée, avec en sus l’indiscipline du chauffeur complique davantage le flux. Des mesures doivent être prises à leur encontre.