RUGBY À VII - Les Makis de Madagascar battus en quarts de finale


La deuxième journée du tournoi de qualification olympique, qui s’est tenu les 16 et 17 septembre à Harare au Zimbabwe, a été fatale aux Makis de Madagascar de rugby à VII. Ils ont été surclassés par les joueurs locaux, sur le score de 10 à 26 en quarts de finale. Le rêve de jouer pour la première fois aux Jeux Olympiques de Paris 2024, s’est envolé hier, quand ils se sont inclinés devant les rugbymen zimbabwéens très forts physiquement et tactiquement. La première place qualificative est tombée entre les mains du Kenya qui a battu l’Afrique du Sud sur le score de 17-12 en finale. Dès l’entame de la rencontre des quarts de finale, les protégés de Marie Eric Randrianarison, coach de l’équipe nationale malgache de rugby à VII, ont ouvert le score, après deux minutes de jeu et ont mené 5 à0. Après l’ouverture des Malgaches, Sitraka Rabemananjara est sorti à cause d’une blessure. Une sortie qui a handicapé l’organisation malgache. Les Zimbabwéens ont marqué leur premier essai après quatre minutes de jeu, pour virer en tête avec un score de 5 à 7 en défaveur des Makis. Les joueurs locaux ont pris l’ascendant, physiquement et techniquement, et les Makis ont été dépassés sur tous les plans du jeu. N’arrivant pas à assurer le plaquage face aux forces physiques de l’adversaire, les joueurs malgaches ont été menés de 5 à 14, puis de 5 à 21 à la pause.

Grand échec

À la reprise, le Zimbabwe a enfoncé le clou en marquant un nouvel essai pour agrandir les écarts, 5 à 26. Il ne restait plus qu’une minute lorsque Madagascar a réussi à marquer son deuxième essai pour revenir à 10 à 26, synonyme d’une défaite et fin d’un rêve olympique. Antsoniandro Andrianorosoa, directeur technique national de Malagasy Rugby, a expliqué que les joueurs malgaches ont été battus sur le physique et sur le choix tactique. Ils n’ont pas réussi à assurer le plaquage. « En rugby, lorsque vous avez raté un plaquage, vous êtes punis. » Il confie en ajoutant : « Sans rejeter la faute à qui que ce soit, ce n’est pas le DTN qui a choisi les joueurs à aligner. Au départ, après les JIOI 2023 à la maison, la direction technique nationale a suggéré de revoir la liste des joueurs qui vont représenter Madagascar à Harare. Le coach a dit qu’il a, entre ses mains, les joueurs pour défendre les couleurs malgaches et voilà le résultat. » Durant les phases éliminatoires, Madagascar a enregistré deux victoires (43-5 devant la Tunisie, 40-5 face à la Côte d’Ivoire) et a encaissé une défaite (14-35) devant l’Afrique du Sud. Pour Dominique Maminirina Fanjaniana, supporteur des Makis de Madagascar, nos joueurs ont présenté beaucoup de lacunes. L’absence du championnat de rugby à VII à la maison est un grand handicap et il faut que Madagascar possède des joueurs qui se spécialisent seulement en rugby à VII. Il faut que nos joueurs participent périodiquement à des tournois ou tests matchs internationaux. Sans aucune restructuration, nous n’irons pas loin face aux meilleurs du continent comme le Kenya, Zimbabwe et l’Afrique du Sud. C’est désolant de voir le Burkina Faso battre Madagascar (19-24). C’est un grand échec pour Madagascar.
Plus récente Plus ancienne