AMBOHIMANGAKELY - Un faux gendarme détrousseur arrêté


Appréhendé par des gendarmes de la brigade d’Ambohimangakely, un détrousseur vêtu de tenue des forces de l’ordre a signifié qu’il est un élément de cette même unité. Démasqué, il a été arrêté et jeté en prison. Fin de parcours pour un faux gendarme détrousseur. Traduit devant le parquet avant-hier, il a été envoyé à la maison centrale d’Antanimora au terme de son audition. Insaisissables, deux de ses comparses restent pour leur part, introuvables jusqu’à maintenant. Le jeune homme arrêté est âgé d’une vingtaine d’années. Vêtu d’un survêtement de militaire de la République des Comores et d’un treillis, il se faisait passer pour un gendarme en exercice et en profitait pour s’attaquer aux passants. La semaine dernière, il s’est finalement fait coincer.

Plainte

Alertée qu’un individu suspect se faisant passer pour un gendarme rôdait dans la partie de Tsitiamainty Tsarahasina, la brigade territoriale de la gendarmerie nationale à Ambohimanga­kely a envoyé des éléments sur les lieux. Ne passant pas inaperçu avec sa tenue, le quidam a été très vite repéré et aussitôt arrêté. Questionné par les hommes de la brigade d’Ambohi­mangakely, le jeune homme a rétorqué qu’il serait gendarme de la même unité territoriale. Sitôt le masque tombé, il a été embarqué par les gendarmes de la brigade envoyés sur place. Outre sa tenue non conforme, l’imposteur a également été trahi par sa coiffure. Le quidam avait des cheveux longs ébouriffés. Ses deux comparses ont pour leur part, réussi à se glisser à travers les mailles des filets. Lors de l’arrestation, les deux membres de la bande n’étaient pas sur place. L’arrestation du faux gendarme détrousseur a par ailleurs très vite fait le tour des environs. De ce fait, des victimes du gang se sont présentées à la brigade de la gendarmerie nationale d’Ambohimangakely pour porter plainte et procéder à une identification. L’étau s’est de ce fait resserré autour du jeune homme qui a été reconnu comme étant l’auteur d’un acte de banditisme commis au mois d’août à Tsitiamainty Tsarahasina. La personne tombée dans leur piège a été dépouillée d’une somme s’élevant à 598 000 ariary selon les préjudices déclarés. La victime a indiqué qu’il a été détroussé par trois individus, tous vêtus de tenues des forces de défense et de sécurité.
Plus récente Plus ancienne