Accueil » Régions » Antsiranana – Des forages pallient la pénurie d’eau
Régions

Antsiranana – Des forages pallient la pénurie d’eau

Le forage installé à l’Université d’Antsiranana.

Dans la région Diana, l’accès à l’eau potable n’est pas encore totalement assurée. Mais grâce à l’organisation koweitienne, deux quartiers d’Antsiranana disposent de forages d’eau.

Le besoin d’un bon système d’eau et d’assainissement est largement reconnu comme une composante essentielle du développement social et économique. En apportant des services d’approvisionnement en eau et d’assainissement, on répond à certains besoins les plus cruciaux de la population.

Pour cette raison, les quartiers Mahatsara et Scama de la capitale du Nord, ainsi que l’Université d’Antsira­nana disposent de forages d’eau , grâce au soutien de l’Ong DirectAid , une organisation koweïtienne engagée dans les œuvres humanitaires et sociales. Il s’agit d’une manne providentielle pour les habitants de ces deux quartiers et les étudiants universitaires qui ont enduré, depuis des années, le manque d’eau et d’accès à l’hygiène, comme d’autres quartiers. Rappelons au passage que le manque d’eau a récemment provoqué la colère des étudiants de l’université d’Antsiranana entraînant les troubles et destruction des infrastructures mises en place. La réalisation de ces infrastructures a donc éliminé cette difficulté qui pèse notamment sur tous les secteurs.

« L’’idée de la construction du forage est venue de la population et des universitaires qui avaient exposé le problème de l’accès à l’eau ces dernières années » a expliqué Allaoui Benaissa, représentant du donateur à Madagascar. Il a ajouté que le projet va s’inscrire dans la durée et s’étendra à d’autres quartiers de la ville.

Une série d’inaugurations de ces forages d’eau s’est déroulée hier dans différents lieux respectifs mobilisant des autorités locales, des habitants de deux quartiers respectifs et la grande famille de l’université d’Antsiranana.

Secteur vital

En effet, le forage est équipé d’une pompe à motricité solaire qui alimente les réservoirs d’eau contenant chacu n quinze mille litres.

Comme à l’accoutumée, une série de discours a été prononcée pour marquer cet évènement crucial compte tenu de son importance. Tous les intervenants sont convaincus que le secteur de l’eau est vital dans le processus de développement économique d’un pays, malgré des imperfections liées à l’approvisionnement de l’eau dans les foyers.

« Je suis persuadé que ce projet va, non seulement améliorer les conditions de vie et la santé des habitants, mais aussi augmenter leur productivité. Désormais, c’est à vous, qu’il appartient de faire fonctionner cette installation, en y consacrant tout le soin et les moyens indispensables à son entretien » a lancé le Gouverneur Daodo Arona Marisiky lors de son intervention, tout en louant la contribution généreuse de l’Ong DirectAid.

Dans la région Diana, l’accès à l’eau potable n’est pas encore assuré pour toutes la population rurale, or l’accès à l’eau potable figure au cœur des Objectifs du Millénaire pour le Développement et a également été reconnu comme un droit fondamental de l’être humain, par l’Organisation des Nations Unies.

Pour la ville d’Antsira­nana en particulier, la Jirama n’arrive pas encore à résoudre ces problèmes, malgré la construction d’une grande station de traitement d’eau installée à Sahasifotra. La situation ne fait qu’empirer.

Détourner l’eau du Bassin versant de Besokatra au profit personnel des hauts fonctionnaires de l’État possédant des hôtels et des maisons construits en amant et en aval de cette station, ne fait qu’ aggraver encore la souffrance des usagers de l’eau.

« C’est triste de voir que des gens d’autre pays loin de nous viennent apporter des aides, mais nous, nous sommes encore animés par l’égoïsme et le mépris des intérêts du plus grand nombre » a déploré une mère de famille du fokotany Scama qui a loué l’initiative du DirecAid libérant sa corvée d’eau.

Le gouverneur de Diana et le représentant de DirectAid portent un toast (à l’eau) à la réalisation des forages.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter