Accueil » Editorial » By impasse
Editorial

By impasse

Un beau gâchis. Alors que tout le monde croyait que le « projet présidentiel » concernant le carrefour au quatre chemins allait mettre fin au cauchemar des bouchons des automobilistes au By Pass, c’est plutôt une grosse désillusion pour les usagers à quelques jours de la fin des travaux. L’aménagement débile qui y a été fait créé plus de problèmes qu’il n’en résolve.

Au départ, les chaussées ont été élargies en sortant du pont à Ankadievo pour aller à Alasora et en venant d’Alasora pour aller à Ankandimbahoaka. On pensait un moment que l’ingénieur ou le chef de chantier chargé d’exécuter les travaux avait compris le problème origine du goulot d’étranglement long comme l’Orient Express à cet endroit surtout aux heures de pointe. Que nenni! Il semble n’avoir rien compris.
L’élargissement de la chaussée a été annihilé par l’implantation de piquet à la sortie du pont, la mise en place d’un rond point gros comme la lune et par la pose de bac à fleurs en guise de séparation des voies. Résultat des courses, on n’a rien résolu. Les véhicules qui viennent d’Iavoloha pour aller vers Ambohimangakely restent bloqués derrière ceux qui vont bifurquer vers Ankadimbahoaka. De même, ceux qui viennent d’Ankadimbahoaka pour aller vers Iavoloha doivent attendre ceux qui vont passer le rond-point pour prendre la direction d’Alasora. Et ceux qui viennent d’Ankadindratombo pour Ankadimbahoaka doivent patienter derrière ceux qui se dirigent vers Iavoloha.

Pourtant, le problème était très simple à résoudre et n’aurait pas nécessité un qualificatif de présidentiel. Il aura suffi d’élargir la chaussée à la sortie du pont vers Alasora ou en venant d’Alasora et en provenance d’Ankadimbahoaka de manière à avoir deux voies pour fluidifier le trafic. La on est resté à la case départ avec un rond point hors du temps qui mange la moitié de la chaussée.

Les gros camions qui viennent d’Ankadimbahoaka pour aller vers Ambohimangakely et ceux qui viennent d’Iavoloha pour Ankadimbahoaka ont toutes les peines du monde pour contourner le rond-point. D’ailleurs, le rond-point comme les piquets et les bacs à fleurs constituent des obstacles mortels étant donné qu’il n’y a ni éclairage ni panneau de signalisation autour du chantier. Des véhicules ont déjà mordu les bacs à fleurs.
Voilà un projet très mal conçu dont l’exécution a été confiée à une petite entreprise qui n’a pas le matériel nécessaire pour bien faire les travaux. Heureusement que le projet traîne et n’a pas pu être achevé avant la démission du Président. Il aurait été humilié s’il avait inauguré une telle infrastructure qui ne sert absolument à rien. Sa seule utilité serait peut être d’amener des clients à la future station-service d’à côté qui aurait financé les travaux en échange du terrain. Cela n’a rien de répréhensible mais un aménagement fait dans les règles de l’art n’aurait déplu à personne.
Maintenant il va falloir débaptiser cet axe étant donné qu’au lieu d’être une voie rapide qui était sa vocation première, il est devenu un véritable By impasse où on passe toute la moitié de la matinée. Eh oui, tout le monde n’a pas la chance du Premier ministre de pouvoir passer dans les sens interdits ou d’enjamber les îlots de séparation.

1 commentaire

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter