Accueil » Chronique » L’Europe par le football
Chronique

L’Europe par le football

La Ligue des Champions, ancien­nement Coupe des clubs cham­pions d’Europe, est suivie sur tous les continents. Et même sur la lointaine île-continent qu’est Madagascar. Alors que les demi-finales vont opposer deux clubs allemands (Bayern Munich, Red Bull Leipzig) à deux clubs français (Paris Saint-Germain, Olympique Lyon), c’est le moment de se rappeler le célèbre discours que Wins ton Chu rchill prononça à l’Université de Zürich le 19 septembre 1946: il parlait certes d’ériger les États-Unis d’Europe, mais il avait également préconisé que le premier pas consiste à faire de la France et de l’Allemagne des partenaires.

Les ennemis héréditaires vont s’y employer en s’associant dans la Commu­nauté européenne du charbon et de l’acier (1951) puis dans la Communauté écono­mique européenne (1955). On parlait alors d’une «Petite Europe» à six (France, RFA, Italie, Belgique, Luxembourg, Pays-Bas) comparativement à la «Grande Europe» du Conseil de l’Europe (1949). Mais, «Petite Europe» à six (CECA, CEE) ou à 27 (UE), «Grande Europe» à dix et dorénavant à 47, il existe une «Encore plus grande Europe» avec l’UEFA (Union of European Football Associations), créée en 1954.

En pleine guerre froide, la carte euro­péenne du football fut d’emblée ouverte à l’URSS et aux pays de l’Europe de l’Est. À l’UEFA, les nations du Royaume-Uni sont indépendantes: Angleterre, Écosse, pays de Galles, Irlande du Nord voire Gibraltar, territoire britannique d’outremer. Les îles Féroé sont de même distin­guées du Danemark. Si l’adhésion de la Turquie à l’Union Européenne est plus qu’improbable, elle fait déjà partie de l’UEFA depuis 1962. En 1994, pour des raisons politiques, Israël a quitté l’Asie du football pour rejoindre l’UEFA. Avec 55 fédérations membres, jusqu’à des pays aux confins de l’Asie et du Moyen-Orient (Arménie, Azerbaïdjan, Kazakhstan), l’espace du football est bien le plus grand espace européen.

Quinze jours après la création de la Coupe des clubs champions (1955), vit le jour la Coupe des villes de foires qui deviendra, en 1972, la Coupe de l’UEFA. Entre temps ont été créés le Championnat d’Europe des Nations (1958) et la Coupe des vainqueurs de coupe (1960). L’Europe en reconstruction sut ouvrir des routes à la circulation des clubs de football de l’Atlantique à l’Oural. Pour les gamins de villes aussi méconnues que Bröndby, Nicosie, Donetsk, Zagreb ou Tbilissi, la carte mentale de l’Europe était dessinée par les noms de Real Madrid, AC Milan, Liverpool, Bayern Munich, FC Barcelone, Ajax Amsterdam, Manchester United.

C’est bien ce qu’avait compris le Français Michel Platini, d’ascendance italienne, triple Ballon d’Or et alors président de l’UEFA quand il s’exprima devant le Conseil de l’Europe, en janvier 2008: «Des millions d’enfants partout dans le monde sont devenus et continuent de devenir Européens en jouant au football».

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

Voir aussi