Accueil » A la une » Exportation – La campagne de la vanille se stabilise
A la une Economie

Exportation – La campagne de la vanille se stabilise

Les  planteurs  sont  satisfaits  car le  kilo  de  vanille  verte est vendu à  75  000  Ar.

Après un début laborieux, la campagne de vanille verte a retrouvé le bon rythme ces derniers jours. Les acheteurs sont venus prendre la production des planteurs au prix convenu.

Un petite secousse. Le mouvement des planteurs de vanille de la Sava n’a été que de courte durée. Inquiets de l’absence des acheteurs pendant les premiers jours de campagne, les planteurs ont étalé leurs produits dans la rue bloquant la circulation. Des négociations entre les autorités locales et les planteurs ont eu lieu. Les barrages ont été levés. Les acheteurs sont venus par la suite prendre les productions au prix fixé par l’État c’est à dire 75.000 ariary le kilo de vanille verte. La plupart des planteurs ont été satisfaits mais la campagne continue.Avant-hier une délégation gouvernementale conduite par le ministre de l’Industrialisation, du commerce et de la consommation Edgard Razafindravahy s’est déplacée dans la Sava pour rassurer les planteurs.

Les acheteurs ont marqué une hésitation avant de se lancer dans la campagne à cause de certains faits survenus justes à l’ouverture de la campagne à l’image de l’annonce du retrait sur le marché des pots de glace vanille Haagen-Dasz à cause de la présence d’oxyde d’éthylène. Un coup de massue pour la vanille malgache alors que l’oxyde d’éthylène est un produit interdit à Madagascar. Ensuite une campagne de dénigrement a été orchestrée autour de l’octroi de l’agrément pour les exportateurs et du soi-disant monopole de la filière.

Transparaence

Autant de malveillances amplement suffisantes pour ébranler la confiance des exportateurs mais qui ne sont pas avéréées étant donné que pour pour la campagne 2021-2022, cent deux agréments ont été octroyés. Et récemment, le MICC a publié la liste des exportateurs avec le volume de vanille qu’ils ont exporté respectivement. Puis le MICC a également publié l’appel à manifestation d’intérêt pour les candidats à l’exportation pour la campagne 2022-2023 qui débute en octobre. Le préalable est que l’agrément ne peut pas être octroyé si l’exportateur n’est pas en règle vis à vis des dispositions légales comme le rapatriement de devises et les devoirs fiscaux qui relèvent du ministère de l’Économie et des finances. Une transparence qui a visiblement satisfait les acheteurs exportateurs après les explications des autorités. Du coup la campagne de vanille verte a retrouvé le calme et le rythme normal.

Mieux, outre les acheteurs locaux le groupe américain ADM (Archers Daniel Midland) spécialisé dans l’agroalimentaire et l’alimentation animale est dans la place depuis quelques jours. Il s’agit du partenaire de Sahanala dans l’exportation de vanille produite par les paysans encadrés par cette entité. La production est estimée à plus de 200 tonnes par an. Comme l’oxyde d’éthylène n’est pas interdite aux États-Unis, il n’y a aucun problème. Les États-Unis constituent ainsi un marché sûr pour la vanille malgache.

Tout va pour le mieux pour le moment pour la campagne de vanille verte. La zone de turbulence semble passée. Le seul objectif de l’État avec la fixation des prix planchers est de protéger la filière d’une dégringolade et surtout de protéger les planteurs souvent arnaqués par des acheteurs indélicats. Tout le monde doit regarder dans ce sens étant donné la place de la vanille dans l’économie et dans la vie des planteurs.

1 commentaire

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

  • Alors en ce qui concerne le prix de la vanille verte, sur Nosy Be elle c’est négociée à une moyenne de 35.000 Ar le Kg. Point final aux polémiques.