Accueil » A la une » Investissement – Une bouffée d’oxygène pour l’agroalimentaire
A la une Economie

Investissement – Une bouffée d’oxygène pour l’agroalimentaire

Malala  Rabenoro  reste  confiante  sur  le  développement du  secteur  agro-alimentaire.

Certains investisseurs s’engagent dans certains secteurs prometteurs malgré le contexte de récession.

Renforcement. C’est à travers un engagement financier d’une valeur de trois millions d’euros que le fond d’investissement « Investisseur et Partenaire » se lance dans le secteur agroalimentaire. « Malgré un contexte mondial fortement marqué par la pandémie du Covid-19, le fonds I&P Afrique Entrepreneurs 2 (IPAE 2) poursuit son activité d’investissement et accueille dans son portefeuille une nouvelle entreprise malgache, Soafiary, spécialisée dans le secteur de l’agroalimentaire » annonce Mialy Ranaivoson, responsable Investissement.

L’IPAE engage ainsi un million neuf cent mille euros en capital dans l’entreprise agroalimentaire pour détenir une participation minoritaire et un million cent mille euros en prêt d’actionnaires qui sera décaissé en quatre tranches sur les deux années à venir. Cet investissement servira à développer les activités de l’entreprise malgré les impacts de la pandémie. Selon les derniers sondages locaux, 40 % des entreprises rencontrent des difficultés d’approvisionnement et de matières premières agricoles. Près d’une entreprise sur deux se trouve limitée dans son accès au marché final.

Dans ce contexte, Soafiary compte renforcer un projet d’agriculture contractuel en collaboration avec le diocèse de la région Vakinankaratra. Une initiative qui ambitionne de former les agriculteurs et de mettre à leur disposition les matériels agricoles ainsi que les intrants nécessaires à l’exploitation des 4 100 hectares de terrain appartenant au diocèse, et d’acheter la totalité de la production. Soafiary est spécialisée dans la collecte, la transformation et la vente de céréales et de légumineuses sur le marché local et international. L’entre­prise emploie près de deux cent personnes, dont 88% de femmes.

Partenariat

« À ce stade, Soafiary avait besoin d’un partenaire stratégique pour continuer à progresser. Se frayer un chemin dans le monde des affaires à Madagas­car et se faire une place, surtout en tant que femme, était une aventure incertaine. Une des clés de réussite est le choix d’un bon partenaire qui partage votre vision stratégique et œuvre avec vous en synergie pour atteindre les objectifs communs. Soafiary a trouvé en IPAE2 un partenaire idéal car au-delà de l’aspect économique, il donne aussi une importance sur l’aspect social » explique Malala Rabenoro, promotrice de Soafiary.

L’entreprise constitue ainsi le premier investissement du fonds I&P Afrique Entrepreneurs 2 à Madagas­car, pays où I&P opère depuis 2008 et comptabilise désormais huit investissements, parmi lesquels l’institution de microfinance ACEP Mada­gascar, l’entreprise sociale Nutri’Zaza ou encore l’entreprise d’agroalimentaire Scrimad. Les entreprises en portefeuille sont suivies depuis le bureau d’I&P à Antananarivo, fondé en 2012.

Le fonds poursuit un rythme d’investissement actif, ciblant les start-ups et PME d’Afrique Subsaha­rienne en phase de développement, nécessitant des financements pouvant aller jusqu’à trois millions d’euros. La crise sanitaire du covid-19, et ses conséquences économiques rend d’autant plus nécessaire l’appui au secteur privé africain notamment aux petites et moyennes entreprises.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

Voir aussi