Social

Infrastructure routière – Longue coupure en vue à Besarety

Les travaux de réhabilitation de la RN2 à Besarety vont bouleverser la circulation.

La portion de route pavée à Besarety sera entièrement coupée dès lundi. Des embouteillages seront prévues pour près de trois mois.

De grands travaux vont s’opérer sur la route pavée à Besarety, prochainement. Cela engendrera une longue coupure de la circulation. Deux mois et demi. C’est le temps nécessaire pour la réfection de la route à Besarety. Un temps, durant lequel, cette portion de la RN 2 reliant Antana­narivo à Toamasina sera totalement interdite pour tout type de véhicules. « Nous allons remplacer les pavés par du béton. On ne doit circuler sur ces matériaux de construction que vingt-huit jours après son installation. C’est pourquoi il nous faut cette longue période pour réaliser les travaux », indique un technicien rencontré à Avara­doha, où les travaux de réhabilitation de la route nationale sont en cours, actuellement. Les travaux devraient démarrer lundi, « si la commune urbaine d’Antananarivo donne son feu vert pour la coupure de la circulation ». Des embouteillages monstres et des déviations sont, donc, à prévoir, sur cet axe. Depuis le début de cette semaine, des véhicules de transport en commun n’ont pas pu respecter leurs itinéraires, suite à la réalisation des travaux entre Ampasam­pito et Avaradoha qui a nécessitée la coupure de la circulation. Cela a obstrué la route environnante.

Problème d’évacuation
De grands travaux attendent les agents de Colas, l’entreprise chargée de la réalisation du projet. Ils doivent, entre autres, enlever les pavés sur la route qui mesure 618 mètres, avant de placer le béton, restaurer et aligner les caniveaux, sans passer, toutefois, à l’extension de la route. Une extension exige des démolitions, alors que l’expropriation n’est pas incluse dans ce projet de réhabilitation des sorties des routes nationales. L’installation de ce béton va, probablement, assurer la pérennité des chaussées. Des techniciens confient, pourtant, que la rénovation de ces caniveaux ne garantirait pas la prévention des inondations qui se reproduisent à Besarety, à chaque période de pluie. «La vallée de l’Est souffre d’infrastructures d’évacuation. Avec ce problème, les risques d’inondation sont élevées », explique une source. Le problème des égouts à Besarety a fait couler beaucoup d’encre. Tout le monde sait que «ces infrastructures ne sont plus adaptées aux besoins de la population dont le nombre ne cesse d’augmenter». En 2014, des dirigeants au niveau de la CUA, ont annoncé leur réhabilitation. Mais jusqu’à présent, le projet n’a pas commencé.

 

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter