Economie

Exploitation minière – Kraoma stoppe ses activités

L’usine de traitement à Brieville a cessé de tourner depuis le 5 juillet. Il n’y a aucune production de chrome depuis quinze jours et la situation inquiète les employés. Un éboulement est la raison avancée du côté des employés sur terrain.

« Les Russes semblent vouloir aller trop vite et évitent les questions d’enlèvement de stérile. Un genre de roche qui protège le chrome proprement dit. Pour faire court, il faut enlever 7m³ de stérile pour obtenir une tonne de chrome. Le procédé prend du temps et n’est pas apprécié par les Russes. Le gisement d’Ankazotaolana et de Bemanevika contiennent une quantité importante de stérile et les Russest ont alors choisi la mine B. Leur façon trop rapide de faire a fait tomber tout un talus de 50m. Aussi, cet éboulement empêche-t-il de continuer les activités », explique un employé sis à Brieville. La situation est ainsi en statuquo jusqu’à présent. La plateforme réunissant l’équipe dirigeante et les employés ainsi que le ministère des Mines et des ressources stratégiques proposée par le ministre actuel, Fidiniavo Ravokatra depuis sa prise de fonction au mois de février, n’est toujours pas en place.

 

1 commentaire

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

  • Option nationale
    Pas de travail = Pas de salaire = Diminution de l’effectifs des employés en perspective probable.

    Option internationale
    Rendement inférieur à l’achat sur le marché international = fermeture de la mine jusqu’à nouvel ordre. Qu’en est-il du bénéfice sur investissement ? Atteint ou Perte à stopper le cumul ?