Accueil » Régions » Equipements énergétiques – Retard dans la mise en place des éclairages publics
Régions

Equipements énergétiques – Retard dans la mise en place des éclairages publics

Le  maire  de  la  commune  rurale  de  Mitsinjo  Betanimena veut  éclairer  tous  les  fokontany  de  sa  commune.

Plusieurs cas ont été évoqués hier lors de la rencontre virtuelle entre les membres du gouvernement et les députés. De nombreuses communes urbaines, suburbaines et rurales souffrent de manque d’éclairages publics et sont à la merci de l’insécurité. Toliara, Betroka, Fénérive-Est, Fenoa­rivobe et plusieurs communes suburbaines et rurales ne disposent pas d’éclairages publics. Ces équipements sont normalement commandés auprès de la Jirama et installés par la même compagnie.

La commune rurale de Mitsinjo Betanimena, cheflieu de district de Toliara II dans la région Atsimo Andrefana, existant depuis 2004, ne dispose d’aucun éclairage public. Bien qu’elle soit séparée de la commune urbaine de Toliara par une simple rue, la commune abritant l’hôpital Manara-penitra, l’université de Maninday, le centre national de lutte antiacridienne, n’a pas bénéficié des lampadaires led distribués par le ministère de l’énergie vers la fin de l’année 2020. « La commune a fait des demandes auprès de la Jirama depuis 2019 mais celles-ci sont restées sans réponse malgré les rappels. Nous avons déjà entamé le processus d’autorisation de prélèvement de nos taxes et surtaxes d’un montant de 40 millions d’ariary pour acheter des lampes, mais celles-ci ne nous sont toujours pas parvenues » explique larry Robert, maire de la commune urbaine de Mitsinjo Betanimena.

Retard

Afin d’apporter de la nouveauté et satisfaire les habitants de sa commune en cette veille de la fête nationale, il a préféré avancer l’achat de soixante-quinze lampes led pour illuminer neuf fokontany, malgré un premier paiement effectué auprès de la Jirama en 2020. Ces équipements ont été acquis avec la subvention de la commune obtenue pour cette année. Du côté de la Jirama, la trésorerie est avancée comme principal blocage. les services prennent du temps car la Jirama ne peut commander des lampes pour une ou deux communes seulement mais procède par commandes groupées.

Et entre-temps, le montant déjà prélevé aux communes ne suffit plus pour en importer en quantité, car transféré vers d’autres lignes. Alors que des communes disposent de moyens financiers pour en commander. « Nous reconnaissons qu’il y a du retard dans nos réactions concernant ces éclairages publics. Mais des efforts sont menés dans ce sens. Près de 3800 nouveaux poteaux sont à installer » a juste répon­du Vonjy Andriamanga, directeur général de la Jirama, dans ses propos devant l’Assemblée nationale. Une lampe led de 150W coûte 265 000 ariary. la Jirama envisage incessamment de déployer un service « par poteau éclairé » pour les éclairages publics. la consommation sera calculée par poteau éclairé et non plus sur compteur.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter