Culture

Institut Français de Madagascar – La fête de la musique entremêle hip-hop et musique classique

Une célébration qui promet d’éblouir, mais par-dessus tout, de surprendre le public mélomane qui s’y retrouvera. C’est ainsi que l’Institut français de Madagascar (IFM) à Analakely s’annonce dans le cadre de la célébration de la Fête de la Musique. Un événement particulier, qui égayera d’un concept musical tout aussi particulier la scène de cette institution culturelle de la capitale, pour l’occasion. Mélangeant deux genres habituellement opposés, à savoir le hip-hop et la musique classique, sur la scène de la salle Albert Camus de l’IFM Analakely, c’est un concert inédit abolissant les frontières entre ces deux styles qui s’ouvre à nous.
Rendez-vous est ainsi donné ce 21 juin à partir de 19 heures pour jouir d’une prestation musicale transcendante, avec à l’affiche, des artistes et des musiciens d’exception, à la fois talentueux et resplendissants de jeunesse. On y retrouve ainsi le duo de rappeur Eklyps et Epistolier, accompagné du groupe Le Rêv’Errant, ainsi que le collectif Basy Gasy et DJ H-Man, le tout sublimé par les mélodies de l’orchestre symphonique dirigé par Dominique Rakotonirina.
Deux univers qui ont chacun leurs propres codes, le hip-hop et la musique classique se conjugueront sur scène, d’une manière exclusive, pour l’occasion. Le tout, célébrant à la fois la musique en elle-même, mais surtout cette fraternité et cette communion universelle que tous les musiciens retrouvent à travers elle.