Accueil » Actualités » Université de Toliara – Le Pr Dina Alphonse remis en liberté provisoire
Actualités Régions

Université de Toliara – Le Pr Dina Alphonse remis en liberté provisoire

L’ancien président de l’Université de Toliara a été mis sous mandat de dépôt puis en liberté provisoire. Il est accusé de détournement de deniers publics.

En l’espace de vingt-quatre heures. Le parquet général de Toliara a ordonné, jeudi, la remise en liberté provisoire de l’ex- président de l’Université de Toliara, Pr Dina Alphonse. Il avait été arrêté et mis sous mandat de dépôt le mercredi 15 juin dans la soirée pour détournement de deniers publics, usage de faux, abus de fonction, ce, après une enquête diligentée par le Bianco local. Le Professeur vient de finir ses deux mandats à la tête de l’Université de Toliara et a été remplacé par le Pr Hugues Lezo, il y a quelques jours.
Interrogé sur les tenants et aboutissants de cette affaire, un des responsables du Bianco à Toliara a affirmé que cet ancien responsable de l’Université de Toliara aurait probablement détourné une somme d’argent destinée aux bourses des étudiants et aux heures supplémentaires des professeurs en 2012. Après sa comparution, le parquet a dû le placer en détention provisoire et en même temps relâcher trois présumés complices.
Mais les choses se sont précipitées au lendemain de cette arrestation qui a fait beaucoup de bruit dans la Cité du Soleil. En effet, l’Association ethnique FIMA (Fikambanan’ny Masikoro Arivo lahy) d’où il est originaire, des professeurs de l’Université et quelques étudiants se sont mobilisés et sont venus au tribunal de première instance de Toliara dans l’après-midi du jeudi pour demander des explications et éventuellement pour réclamer sa libération. Vers 17 heures, la demande de liberté déposée par son avocat a été acceptée par le parquet qui l’a élargi en attendant le procès.
Son avocat, Me Eloi Tsitarany, a déclaré que l’arrestation de son client a été entachée de plusieurs vices de forme.

Vice de forme
« Primo, le Bianco n’est pas  compétent pour une affaire de détournement de deniers publics. Secundo, un détournement de deniers publics n’est fondé qu’à partir d’un rapport de l’Inspection d’État, or ce n’est pas le cas pour cette affaire car ce document n’a pas été versé dans le dossier d’accusation parce que celui-ci n’existe pas. Tertio, mon client n’a pas fait de détournement mais, compte tenu du fait que l’Université dispose d’un budget autonome, le président Dina Alphonse a fait ce qu’on appelle, dans le jargon financier une affectation budgétaire ou encore un  aménagement budgétaire. Or, ces procédures sur leurs principes ont été respectées », a-t-il expliqué.
Pour conclure, Me Eloi Tsitarany a fustigé le Bianco et le parquet de Toliara : « C’est scandaleux de leur part car le dossier qui accuse mon client est non seulement non fondé mais surtout incohérent».

Francis Ramanantsoa