Accueil » A la une » Code de la pêche et de l’aquaculture – Intense sensibilisation dans les régions côtières
A la une Economie

Code de la pêche et de l’aquaculture – Intense sensibilisation dans les régions côtières

Les responsables du MPEB et du projet SWIOFish2, lors d’une séance de sensibilisation.

Le projet « SWIOFish2 » du ministère de la Pêche et de l’économie bleue (MPEB) requiert des actions de sensibilisation de tous les acteurs concernés, sur la nouvelle loi portant Code de la pêche et de l’aquaculture.

Ces actions se sont concentrées depuis le 9 mai (et jusqu’au 25 mai) dans les régions Diana, Sava et Sofia. Un atelier de deux jours est ainsi organisé au niveau de chaque localité. Ces régions qui composent l’extrémité Nord de la Grande île sont dotées d’un fort potentiel pour les pêches prioritaires. En effet, pour améliorer leur gestion et leur performance, le raffermissement du cadre juridique et opérationnel au niveau des régions côtières figure parmi les défis auxquels le projet s’impose. C’est ce qui confirme l’importance de la réalisation de cette sensibilisation régionale relative à la communication de la nouvelle loi.

La campagne a comme objectif principal de faire connaître à toutes les parties prenantes, les grandes lignes du Code de la pêche et de l’aquaculture. Dans ce sens et spécifiquement, elle vise à toucher le maximum de pêcheurs, mareyeurs, collecteurs et opérateurs à faire participer les pêcheurs, mareyeurs, collecteurs, opérateurs et autorités locales dans la gestion durable des ressources du secteur; initier l’autocontrôle aux niveaux des acteurs; instruire la préservation des ressources et la mise en place de la surveillance communautaire ; faire connaître les droits et obligations des acteurs présents d’une part, et les sanctions qu’en courent les indisciplinés ou les délinquants d’autre part.

Un consultant se charge de diriger les ateliers sur la communication de la nouvelle loi. Il est appuyé par un responsable de la législation du secteur, les représentants des directions techniques, les chefs des services régionaux respectifs de la pêche et de l’aquaculture et l’équipe du projet.

Acquis

À l’issue de ces ateliers, dans les régions concernées, les représentants des principaux acteurs tels que les autorités locales, petits pêcheurs, aquaculteurs, collecteurs, etc. sont informés de la nouvelle loi portant Code de la pêche et de l’aquaculture ainsi que des premières mesures et textes d’application. À leur tour, ils pourront partager à leurs collègues de leur entité respective ainsi qu’aux autres acteurs concernés leurs acquis de ces séances de sensibilisation. Et tout en étant sensibilisés, ils peuvent également s’autocontrôler.

On rappelle que pendant l’année 2020, dix régions côtières ont déjà été touchées par la sensibilisation menée par le MPEB à travers le projet SWIOFish2. Et avec la campagne de communication de cette année, une proportion majoritaire des communautés des zones côtières est désormais associée à l’application de cette nouvelle loi en vigueur. Pénalisant toutes gabegies de l’exploitation, ce Code de la pêche et de l’aquaculture sera le garant d’une meilleure gestion durable des ressources halieutiques. Par conséquent, les générations futures pourront ainsi en bénéficier d’une manière pérenne.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter