Sport

Self-défense – Fit zone : Mamy Ramparany séduit l’assistance

Mamy  Ramparany  a  enseigné  des  techniques  pratiques  lors  de  la  porte-ouverte.

Simples et efficaces. La porte-ouverte sur les techniques de self-défense animée par Mamy Ramparany ce samedi au Fit Zone à Ambodivonkely Ambohima­narina a séduit plus d’une dizaine de participants. Ce sont des techniques simples et pratiques, basées sur celles de deux arts martiaux coréennes dont le kuk sool et le hapkido.

«Les techniques se distinguent de celles de compétition d’arts martiaux ou on se combat en round. Dans la rue, on n’a pas beaucoup de choix et il n’y a pas non plus de règlements. On n’a que quelques secondes pour réagir et se défendre face à un ou plusieurs agresseurs », explique Mamy Ramparany durant la séance de lancement. « Il faut savoir cibler les points vitaux, fouler ou briser les articulations, les genoux, viser le cou ou les yeux,… » poursuit-il.

En d’autres termes, on utilise plutôt les techniques interdites en compétition d’arts martiaux. Durant la séance de presque deux heures, ce technicien de vingt ans de pratique, a enseigné des contre-attaques rapides face à un agresseur sans distinction de taille, comme les coups d’arrêt au genou, le balayage au tibia de la jambe d’appui, outre les techniques de prise qui peuvent par exemple briser facilement le coude. «Dès que l’agresseur vous menace, il faut bien gérer la situation comme en situation réelle, ne pas laisser l’agresseur vous approcher puis exécuter les mouvements avec détermination», précise-t-il.

L’assistance se dit séduite malgré les techniques apparemment brutales. Les participants dont des femmes en majorité ont d’abord obser­- vé les démonstrations effectuées par Mamy Ramparany, et appliquent, par la suite, deux par deux les techniques.

L’enseignant corrige de suite les détails techniques. Introduit depuis plus d’une quarantaine d’année à Mada­- gascar, le kuk sool est historiquement, pratiqué officiel­lement dans les clubs vers l’an 2000 sous la houlette du Coréen, Kim Sang Min.

Fit Zone a ouvert ses portes depuis septembre 2019 et propose depuis plusieurs activités comme le karaté, le zumba, la musculation, le circuit training, le fitness et le cardio. «Nous sommes issus d’une famille passionnée de sport surtout les arts martiaux. Nous pratiquons tous le jiujitsu et mon mari est maître de salle. C’est pour cette raison qu’on veut proposer aux intéressés des cours de self-défense», confie la gérante de Fit Zone, Lalaina Ratsimandresy. Les cours de self-défense débuteront officiellement vers le mois de juin et seront programmés, pour commencer, tous les samedis à 10h30. Chaque séance d’entrainement dure environ deux heures.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter