A la une Economie

Partenariat privé-privé – Les entreprises coopèrent pour lutter contre le virus

À  partir  de  cette  semaine,  les  stations  Jovena  seront équipées des  produits  JCR  pour  diminuer  les  risques  sanitaires.

Face aux contraintes du Covid-19, les opérateurs du privé s’ajustent ou innovent pour maintenir leurs activités à flots tout en tenant compte des risques sanitaires.

Au-delà du profit. C’est en ce sens que certaines grandes enseignes du secteur privé opèrent dans l’optique de contribuer à la lutte contre la pandémie qui sévit. À l’image de la collaboration entre Jovena et le groupe JCR pour renforcer, à leurs échelles, les systèmes de protection de chacun des clients de ces enseignes. Pour ce faire, la compagnie pétrolière utilise son réseau de station-service pour mettre à disposition des usagers les produits sanitaires fournis par JCR.

« Dès cette semaine, Jovena va offrir des pastilles imbibées à l’huile essentielle de Ravintsara à ses clients. Outre ses bienfaits antiviraux, le Ravintsara possède de nombreuses autres propriétés médicinales. Son effluve assainit l’air ambiant et dans un véhicule, son effet énergisant et décongestionnant aidera les passagers à booster leurs défenses naturelles. Par ailleurs, nous mettrons des masques aux normes Afnor en vente sur notre réseau de distribution dont les bénéfices seront versés à une association en lien avec la lutte contre le Covid-19. Les organisations à but non lucratif sont essentielles pour combattre le Covid-19, mais elles n’ont peut-être pas la capacité de collecter des fonds à grande échelle », explique le service marketing de la boite. Presque la majorité des subventions obtenues pour la cause jusqu’à présent viennent d’entreprises. Les sociétés ne devraient pas attendre la fin du coronavirus pour reprendre du service mais plutôt aider à trouver des solutions, dès à présent.

S’adapter

Il s’agit alors pour ces opérateurs du privé de s’adapter le plus possible au contexte actuel pour essayer de se maintenir à flot. « Bien que le coronavirus se répande à l’échelle mondiale, les organismes sont parfois plus efficaces à l’échelle locale. Les partenariats public et ou privé les plus efficaces regroupent souvent des parties prenantes provenant de tous types d’organisations et de communautés à un endroit précis. En employant une stratégie fondée sur le local, les partenariats intersectoriels intègrent les parties prenantes dans cette lutte mondiale contre la pandémie. Raison pour laquelle nous agissons en fonction de nos moyens et de notre champ d’action. C’est-à-dire à travers notre réseau de distribution et selon les produits que nous mettons en vente », soulignent les responsables de vente.

Pendant la crise, de plus en plus de partenariats communautaires ont vu le jour. À ne citer encore que l’initiative de Jovena avec la plateforme de promotion de l’entrepreneuriat NextA. Une initiative qui a pour but de mettre en place un programme pour permettre aux entrepreneurs victimes de l’état de confinement de mettre malgré tous leurs produits en rayon . L’idée étant d’offrir des opportunités de marché pour ceux qui ont en perdu ou ceux qui ont en tout simplement besoin.